Vous recherchez une actualité
Actualités

URGENCES: La Ministre veut garantir la prise en charge en 30 mn

Actualité publiée il y a 6 années 6 mois 1 semaine
Ministère de la santé

La Ministre de la Santé ne veut plus « voir des patients attendre des heures sur des brancards dans les couloirs ». Marisol Touraine s’attaque ainsi au chantier des urgences, et après avoir réuni, ce jour le Conseil national de l’urgence hospitalière (CNUH), souhaite mettre en œuvre un accès aux soins urgents en moins de 30 minutes, mais après réorganisation des consultations en ville, pour réduire les passages inutiles aux urgences et réorganisation des consultations à l’hôpital, pour réduire le délai d’attente.

Les Urgences reçoivent chaque année près de 15 millions de passages, de 20 à 40.000 par an selon les Unités. Dans l'étude menée par la DREES (2006) auprès de 3004 personnes ayant fréquenté les services d'urgence hospitaliers, près d'un quart des patients a attendu plus d'une heure avant de voir un médecin, et 9% ont attendu plus de deux heures. Suit le délai de transfert du patient, en cas d'hospitalisation, estimé en moyenne à 2 heures 43 minutes (Drees 2003).


Premier objectif, pour l'usager, l'accès aux soins urgents en moins de 30 minutes :

La Ministre prévoit 3 axes de travail :

- la mise en place de nouveaux services mobiles d'urgence et de réanimation (SMUR) ou antennes de SMUR,

- la rénovation du statut de « médecins correspondants du SAMU », pour inciter des médecins généralistes à rejoindre le dispositif,

- la coopération entre services d'urgence pour conserver le maillage du territoire et la qualité des prises en charge.

La mise en œuvre concrète pourrait être effective au début de l'année 2013.

Cet accès facilité passe par le désengorgement des services d'urgences, par,

- L'accès facilité à la consultation de ville. Il s'agit pour la Ministre de réorganiser en équipes les médecins de villes afin d'accroitre les horaires d'ouverture, de prendre en charge les demandes de soins dans des délais raisonnables et d'éviter ainsi tout passage inutile aux urgences. Ainsi, aujourd'hui, dans seulement 71% des départements, au moins 60% des généralistes sont volontaires pour les gardes.

- Mais aussi, la réorganisation des services au sein de l'hôpital pour réduire le délai d'attente des patients, avec une autre priorité, la gestion de lits au sein de l'hôpital.

La Ministre appelle l'ensemble de la communauté hospitalière de se mobiliser à ses côtés pour élaborer, avant la fin de l'année, un plan d'action pour les urgences.


Interstitiel mediset

Autres actualités sur le même thème

Pages