Vous recherchez une actualité
Actualités

VIEILLISSEMENT et âge biologique: Êtes-vous jeune pour votre âge?

Actualité publiée il y a 4 années 4 mois 1 semaine
PNAS

La population mondiale vieillit, entraînant une hausse de la morbidité liée à l'âge. Des interventions anti-vieillissement seraient bienvenues pour réduire ce fardeau. Elles cibleraient alors jeunes avec l’objectif de freiner leur vieillissement et d’allonger leur espérance de vie. Mais cela suppose que le processus de vieillissement puisse être quantifié chez les jeunes adultes encore en bonne santé. C’est justement la découverte liée à cette recherche, une méthode capable d’évaluer chez les jeunes, la propension à vieillir et la vitesse du vieillissement. Les conclusions, présentées dans les Actes de l’Académie des Sciences américaine apportent ainsi une nouvelle clé pour des thérapies anti-âge.

Ces chercheurs de la Duke University ont, concrètement, tenté de comprendre pourquoi le vieillissement affecte les individus à des rythmes différents. Alors que ce processus touche tous les organes, les yeux et la vision, les articulations et la mobilité, la peau et les cheveux, certains jeunes adultes en présentent déjà les signes de manière bien plus visible que leurs homologues du même âge. A 30 ans, certains en paraissent 50.


Les chercheurs, à partir de données de la cohorte Dunedin qui rassemble un millier de participants âgés de 40 ans en moyenne, ont cherché à mesurer le vieillissement chez des personnes relativement jeunes. Leur analyse identifie 18 mesures biologiques qui, combinées vont permettre de déterminer si les gens vieillissent plus vite ou plus lentement que la moyenne des individus.

Ces mesures comprennent la pression artérielle, un marqueur de fonction hépatique, rénale, pulmonaire, immunitaire et métabolique, le taux de cholestérol HDL, la longueur des télomères -un marqueur déjà bien documenté de l'âge cellulaire- la santé dentaire et l'état des minuscules vaisseaux sanguins à l'arrière des yeux qui « révèlent » la santé vasculaire du cerveau. Ce modèle a ensuite été vérifié sur les données des participants aux âges de 32 et 38 ans.

Evaluer l'âge biologique : Ce sous-ensemble de biomarqueurs permet d'établir un «âge biologique» pour chaque participant, qui, sur l'échantillon est très variable, de moins de 30 ans à près de 60 ans. Précisément, l'étude montre que,

· la plupart des participants sont regroupés autour d'un taux de vieillissement moyen d'un an par an, mais certains participants vieillissent plus rapidement de 3 ans par an.

· Certains participants ne « vieillissent pas » en tous cas sur cette période d'étude. Ce sont ceux qui « font » plus jeunes que leur âge.

· Les participants à l'âge biologique plus élevé sont aussi ceux qui vieillissent à un rythme plus rapide, et qui font les moins bons scores aux tests physiques, d'équilibre et cognitifs.

· Enfin, cet âge biologique « se voit », confirme une expérience menée à partir de photos des participants.

Des signes de vieillissement dès 26 ans: La plupart des gens pensent que le processus de vieillissement arrive en fin de vie, cependant les signes de vieillissement sont déjà apparents dès le début de l'âge adulte, soit 26 ans pour certains. « Si nous voulons être capables d'empêcher les maladies liées à l'âge, nous devons commencer à évaluer le vieillissement chez les jeunes », explique l'auteur principal, le Dr Dan Belsky, professeur assistant de gériatrie à la Duke, qui précise la fenêtre d'intervention possible : Le processus de vieillissement n'est pas seulement génétique ; de précédentes études sur des jumeaux ont constaté que seulement 20% du vieillissement sont attribuables aux gènes.

Source: PNAS June, 2015 doi: 10.1073/pnas.1506264112 Quantification of biological aging in young adults

Lire aussi: LONGÉVITÉ: Et si l'on rallongeait nos télomères pour vivre plus longtemps?

LONGÉVITÉ: Vous avez entre 40 et 70 ans? Faites le test de la mort sur ubble! -

Autres actualités sur le même thème