publicité
Document sans titre

Afficher toutes les thématiques

A la une

Lisez moi avec webReader     Newsletter                                           Toutes les actus de la spécialité     Inscription au flux RSS Santélog     Santélog sur Twitter

OBÉSITÉ: Le fitbit n’est pas le bon choix pour la perte de poids

Actualité publiée hier

JAMA

Cette étude qui a comparé l'efficacité d’un fitbit pour suivre l’activité physique, intégré dans un programme de perte de poids montre que le fitbit ne permet pas d’augmenter cette perte de poids. Des conclusions présentées dans le JAMA, qui confirment que le mode d’utilisation du dispositif détermine sa valeur ajoutée pour la santé.   Les (...) (...)

CANCER du COL: Un dépistage régulier réduit de moitié le risque de décès associé   |   PSA: Dans quel cas après un cancer sa hausse prédit le risque de décès   |   PSYCHO: Y-a-t-il une vie après le fitbit ?   |   PARKINSON: Grande avancée vers un test de diagnostic précoce   |   SUICIDE: Grande avancée vers un test sanguin de détection du risque   |   CHUTES du patient âgé: Des capteurs détectent le risque à 3 semaines   |   CANCER PRIMITIF INCONNU: Le test épigénétique qui diagnostique l'origine de la tumeur   |   PARKINSON: Un biomarqueur non-invasif évident de l'efficacité du traitement?   |   Le MICROBIOME respiratoire du nouveau-né prédit sa santé pulmonaire à vie   |   COUPLE: Le sommeil, un indicateur majeur de la qualité de la relation   |   ESPÉRANCE de VIE: La fertilité, un indicateur clé de la durée de vie?   |   AUTISME: Un test d’audition pour le détecter chez les nouveau-nés?   |   CANCER de l’OVAIRE: La biopsie liquide détecte la récidive avant la récidive   |   VIH, VHB et VHC: Les TROD pour un dépistage combiné des populations à risque   |   PLAIES CHRONIQUES: La lumière bleue pour détecter, diagnostiquer, cicatriser   |   IRM: 30 jours d’attente même pour un diagnostic urgent   |   RISQUE CARDIAQUE: Il se détectera bientôt par simple test sanguin   |   BRÛLURE: Le test qui reconnaît les patients septiques   |   DIABÈTE, HYPOGLYCÉMIE: S'inspirer du flair du chien pour les détecter   |   DÉPRESSION: Le test sanguin qui prédit la réponse aux antidépresseurs   |   ULCÈRES: Une nouvelle technique de détection et d’intervention précoce   |   CANCER du POUMON: Dépistage systématique et ciblé pour améliorer la survie de 73%   |   SANTÉ au QUOTIDIEN: Quand le fitbit devient patch physique et biologique   |   OSTÉOPOROSE: Après 65 ans, le test de densité osseuse s’impose   |   REFLUX GASTRO-ŒSOPHAGIEN (RGO): Et si l’acidité n’était pas responsable?   |   CANCER de la PROSTATE: IsoPSA, le nouveau test PSA qui identifie les tumeurs bénignes   |   ZIKA: Un simple test sur papier pour le détecter?   |   CANCER du POUMON: A Lyon, le test sanguin remplace la biopsie   |   MÉLANOME: BIM, la protéine qui prédit la réponse à l'immunothérapie   |   TRAUMA CÉRÉBRAL: L’évaluer par simple test sanguin   |  

Dernières actualités

CANCER du COL: Un dépistage régulier réduit de moitié le risque de décès associé

British Journal of Cancer

Un risque accru de mortalité pour les femmes qui « ne font pas ce qu’il faut » soit un dépistage régulier par frottis, tous les 2 à 3 ans, en particulier entre les âges de 25 et 64 ans, c’est ce que dénonce cette étude britannique, qui appelle les professionnels à mieux inciter au dépistage : au seul Royaume-Uni, la vie de centaines de patientes (...)

PSA: Dans quel cas après un cancer sa hausse prédit le risque de décès

Journal of Clinical Oncology

Cette étude de chercheurs de l'hôpital Brigham and Women constate qu'une augmentation des niveaux de l'antigène PSA (Prostate-specific antigen) chez les hommes en bonne santé, précédemment traités pour un cancer de la prostate, est significativement associée à un risque 1,6 fois plus élevé de décès. Des conclusions, présentées dans le Journal (...)

PSYCHO: Y-a-t-il une vie après le fitbit ?

Association for computing machinery

Les objets de santé connectée représentent un progrès indiscutable, le fitbit en fait partie, cependant ils posent aussi la question de la contrainte, de l’intrusion voire même de la déresponsabilisation. Car finalement, on délègue une partie de son mode de vie. Ces chercheurs américains constatent que des centaines de personnes abandonnent ces dispositifs (...)

Espace connaissances

Neurosciences contre maladies du cerveau (1/6)

Le boom des neurosciences : un cerveau enfin accessible

Article paru dans santé log Officine n° 08

Article du 01-05-2010
par Equipe de rédaction