publicité
Document sans titre

Afficher toutes les thématiques

A la une

Lisez moi avec webReader     Newsletter                                           Toutes les actus de la spécialité     Inscription au flux RSS Santélog     Santélog sur Twitter

CANCER: Le mito-amorçage pour détecter les anticancéreux efficaces

Actualité publiée il y a 3 jours

Nature Communications

 Cette nouvelle technique, le "mito-amorçage" (ou mito-priming) développée par des scientifiques de l'Université de Glasgow permet de mieux comprendre comment les cellules cancéreuses meurent. Cette découverte, importante, publiée dans la revue Nature Communications, a des implications directes pour valider l’efficacité de nouveaux anticancéreux. Ici la (...) (...)

PRÉMATURITÉ: Une goutte de sang pour confirmer l’âge gestationnel de l’enfant   |   DÉVELOPPEMENT: La mémoire des tout-petits prédit le risque de décrochage à 12 ans   |   AUTISME: Un nouveau biomarqueur enfoui dans un pli du cortex   |   ANALYSE des GAZ du SANG: Un micro-mode capable d’analyser des prélèvements capillaires délicats   |   MICI et BALLONNEMENTS: Une pilule intelligente pour détecter les gaz   |   INSUFFISANCE CARDIAQUE: Bientôt un home-test salivaire pour la détecter   |   CANCER: Le détecter par aptamères en quantifiant la motilité cellulaire   |   ARTHRITE: Le test sanguin qui prédit le risque 15 ans avant   |   COMMOTION CÉRÉBRALE: Un test sanguin pour la détecter?   |   TRISOMIE 21: La HAS travaille à la révision des modalités de dépistage   |   CANCER: Une seule goutte de sang pour identifier l’origine de la tumeur   |   CANCER de la Prostate: Un test sanguin pour prédire la réponse au traitement   |   MALADIE du SOMMEIL: Combiner géographie et génomique pour éradiquer tsé-tsé   |   DÉMENCE à CORPS de LEWY: Un test de 3 minutes pour la détecter   |   VIH: Autotest et PrEP, des options qui restent à élargir   |   AVC: Découverte d’un biomarqueur du risque de complications hémorragiques   |   ESPÉRANCE de VIE: Le métabolisme, un indicateur clé de la durée de vie?   |   MÉLANOME: Le risque peut se détecter sur le bras   |   VIH: Découverte de biomarqueurs de rebond à l’arrêt du traitement   |   TUMEURS ou ALZHEIMER, on pourra bientôt palper les tissus cérébraux   |   AUTOPSIES médico-scientifiques: Mieux les rémunérer pour mieux les pratiquer   |   CRISE CARDIAQUE: Le test sanguin qui écarte le risque aux Urgences   |   FRACTURE chez le patient âgé: Un indicateur des meilleurs soins infirmiers   |   LUPUS et GROSSESSE: Des biomarqueurs pour identifier les risques à 12 semaines   |   DÉLIRE du SUJET ÂGÉ: 2 questions simples pour le détecter   |   SCLÉROSE en plaques: Pour le dépistage systématique des troubles du sommeil   |   PRÉMATURITÉ: L'échographie peut détecter le risque à 4 mois de grossesse   |   POST-CRISE CARDIAQUE: Un test sanguin plus sensible pour prédire l'hypertension   |   VIEILLISSEMENT et ALZHEIMER: Déterminer l'âge biologique par simple test sanguin?   |   ALCOOL: Pour un dépistage systématique chez les jeunes   |  

Dernières actualités

PRÉMATURITÉ: Une goutte de sang pour confirmer l’âge gestationnel de l’enfant

American Journal of Obstetrics and Gynecology

Dans de nombreux pays, quand un bébé nait avec une petite taille ou un faible poids de naissance, la durée précise de la grossesse n’est pas connue. Pourtant, il est important de déterminer si le bébé est né prématurément. Ces travaux de chercheurs de Université de l'Iowa identifient une signature métabolique qui permet de préciser combien de (...)

DÉVELOPPEMENT: La mémoire des tout-petits prédit le risque de décrochage à 12 ans

Intelligence

Intervenir le plus tôt possible pour renforcer les capacités du petit enfant, dès l’âge de 2 ans, c’est ce que préconise cette étude du Centre Perform de l’Université Concordia. Car un enfant qui présente, dès 2 ans, des difficultés de mémoire immédiate sera plus susceptible de décrocher, sur le plan scolaire, à l’âge de (...)

AUTISME: Un nouveau biomarqueur enfoui dans un pli du cortex

Biological Psychiatry

Un marqueur cérébral spécifique de l'autisme, détectable à l’IRM dès l'âge de 2 ans, c’est la découverte d’une équipe française (CNRS, Université d'Aix-Marseille et AP-HM) qui va contribuer à un meilleur diagnostic de ce trouble et donc à sa prise en charge plus systématique et plus précoce. Ces données, (...)

Espace connaissances

Neurosciences contre maladies du cerveau (1/6)

Le boom des neurosciences : un cerveau enfin accessible

Article paru dans santé log Officine n° 08

Article du 01-05-2010
par Equipe de rédaction