publicité
Document sans titre

Afficher toutes les thématiques

A la une

Lisez moi avec webReader     Newsletter                                           Toutes les actus de la spécialité     Inscription au flux RSS Santélog     Santélog sur Twitter

FIBROMYALGIE: Bientôt un test de diagnostic génétique?

Actualité publiée il y a 2h32mn

Innovation

Alors que progressent la reconnaissance et la sensibilisation à la fibromyalgie, une maladie qui touche de 2 à 6% de la population, des équipes commencent à travailler sur son diagnostic et des outils plus directs en pratique clinique. De multiples études s’accordent sur le poids de facteurs génétiques dans le risque de développement de la maladie. Cette équipe d’une (...) (...)

PRODUITS MÉNAGERS: Ces enzymes génétiquement modifiées, des allergènes en puissance   |   LYMPHOME: L’immunothérapie par CAR T-cells, une voie prometteuse vers la rémission   |   CANCER: L’enzyme qui décide si les cellules croissent, se divisent, ou meurent   |   OTULIPÉNIE: La découverte d’une maladie inflammatoire qui touche les jeunes enfants   |   DÉPRESSION: Découverte d’un petit ARN responsable de grands effets   |   PHARMACO: Sirtuines, leptine ou H2S, mais que sont devenues ces promesses moléculaires?   |   CICATRISATION, RÉGÉNÉRATION: Bientôt du collagène humain en laboratoire   |   CANCER du CÔLON: Du gingembre pour une livraison thérapeutique ciblée   |   LEUCÉMIE MYÉLOÏDE CHRONIQUE: Le traitement qui tue 90% des cellules souches leucémiques   |   ANTIBIOTIQUES: Ils perturbent le microbiote, les mastocytes et notre immunité   |   AUTISME: Un espace de stimulation sensorielle pour réduire les symptômes   |   ORTHOPÉDIE: Un polymère révolutionnaire pour la régénération osseuse   |   PARKINSON: Grande avancée vers un test de diagnostic précoce   |   COCAÏNE: Le long chemin vers le vaccin anti-addiction   |   ÉVOLUTION : Les cerveaux intelligents sont assoiffés de sang   |   ASTHME: Son risque génétique réduit de 27% par l'allaitement maternel   |   SUICIDE: Grande avancée vers un test sanguin de détection du risque   |   GRIPPE: Toujours sur la piste du vaccin universel…   |   ALCOOLODÉPENDANCE: En manque d’alcool? En manque d’une enzyme!   |   ALZHEIMER, PARKINSON: Neuréguline, la protéine qui apaise les symptômes   |   CICATRISATION ou PSO? La protéine ambiguë qui répare ou détruit la peau   |   INFERTILITÉ masculine: Le gène qui régule les canaux déférents   |   CANCER COLORECTAL: Curcumine et silymarine, la piste phytochimique   |   CANCER PRIMITIF INCONNU: Le test épigénétique qui diagnostique l'origine de la tumeur   |   OBÉSITÉ: Perilipine, la protéine qui favorise la dégradation des graisses   |   CURE de JOUVENCE: La rapamycine à nouveau évoquée pour prolonger la vie   |   PARKINSON: Un biomarqueur non-invasif évident de l'efficacité du traitement?   |   PORPHYRIE: Sa sévérité directement liée à une protéine mutée   |   CICATRISATION: Les glandes sudoripares, l'arme secrète pour mieux cicatriser   |   Le MICROBIOME respiratoire du nouveau-né prédit sa santé pulmonaire à vie   |  

Dernières actualités

PRODUITS MÉNAGERS: Ces enzymes génétiquement modifiées, des allergènes en puissance

Occupational & Environmental Medicine

Alpha amylase, stainzyme et pancréatinine sont des enzymes génétiquement modifiées principalement trouvées dans les détergents, les produits de nettoyage et les produits de soins à domicile. Cette étude allemande suggère que ces molécules peuvent être des « allergènes puissants » et marque une étape vers leur surveillance à la fois en (...)

LYMPHOME: L’immunothérapie par CAR T-cells, une voie prometteuse vers la rémission

Science Translational Medicine

Ce type d’immunothérapie par traitement des cellules T ou « CAR T-cells » (Chimeric Antigen Receptor ou cellules T porteuses d’un récepteur chimérique), des lymphocytes T du patient modifiés de manière à reconnaître spécifiquement un antigène tumoral pour cibler exclusivement les cellules cancéreuses, est l’une des voies (...)

CANCER: L’enzyme qui décide si les cellules croissent, se divisent, ou meurent

Nature

Cette pseudoenzyme, nommée kinase suppressor of Ras, or KSR, joue un rôle critique dans la propagation et l’agressivité des cancers. Selon cette recherche de l'Institut du cancer Tisch à l'École de médecine du Mount Sinai, KSR régule la transmission de signaux à la cellule qui vont déterminer sa croissance, sa division ou l’apoptose. Des travaux publiés dans la (...)

Espace connaissances

Neurosciences contre maladies du cerveau (1/6)

Le boom des neurosciences : un cerveau enfin accessible

Article paru dans santé log Officine n° 08

Article du 01-05-2010
par Equipe de rédaction