Recherche

    • Des PROTHÈSES à base de plantes biodégradables

      Actualité publiée il y a 09/08/2019
      La technologie prothétique repose sur des matériaux à base de pomme de terre et de maïs qui servent de nutriments aux tissus remplacés et peuvent être absorbés lentement par les propres tissus du patient.

      A l’Université fédérale de Kazan (KPFU - Russie) on teste des implants biodégradables à base de plantes. La technologie prothétique repose sur des matériaux à base de pomme de terre et de maïs qui servent de nutriments aux tissus remplacés et peuvent être absorbés lentement par les propres[...]

    • Un apport suffisant en protéines est essentiel pour la santé musculaire

      Un apport protéique adéquat est associé à un risque de fragilité réduit, rappelle cette étude de l'Université de Finlande orientale et de l'hôpital universitaire de Kuopio, en particulier chez les femmes âgées. Cet apport protéique adéquat est défini à au moins 1,1 g par kg de poids corporel et[...]

    • Une équipe de chercheurs de l'Université McMaster a cartographié, à la résolution atomique, une protéine toxique liée à la maladie d'Alzheimer.

      Une équipe de chercheurs de l'Université McMaster a cartographié, à un niveau de résolution atomique, une protéine toxique liée à la maladie d'Alzheimer. Ces travaux, présentés dans la revue Chemical Science apportent une nouvelle compréhension de la manière dont un fragment de protéine appelé[...]

    • Les antidépresseurs peuvent réduire l'empathie et plus précisément les réponses comportementales et neurales à la douleur des autres.

      Certes, la conclusion peut sembler anodine en regard des effets bénéfiques possibles des antidépresseurs sur les symptômes handicapants de la dépression : cette étude de l’Université de Vienne, présentée dans la revue Translational Psychiatry, révèle comment les antidépresseurs peuvent réduire l[...]

    •  Ces découvertes sur le lupus et la polyarthrite rhumatoïde suggèrent de nouvelles cibles du système immunitaire qui méritent d'être approfondies.

      Cette recherche des National Intitutes of Health (NIH) identifie de nouveaux indices sur les lésions tissulaires associées au lupus et à la polyarthrite rhumatoïde (PR) et suggère ainsi de nouvelles cibles thérapeutiques possibles pour éviter ces lésions (voir visuel ci-contre). Ces données ont[...]

    • Ce test, issu de la combinaison du concept de « couronnes protéiniques » spécifiques à une maladie, et de la technologie de la « matrice de capteurs » permet d’identifier les signatures biologiques des différents types de cancers.

      En se basant sur les dernières connaissances en matière de nanoparticules, ces chercheurs du Brigham and Women's Hospital (Boston) développent un test de détection précoce de maladies, incluant différents types de cancer. Ce test, présenté dans la revue Nanoscale Horizons, issu de la combinaison[...]

    • OBÉSITÉ : L’hormone de la faim enfin décryptée

      Actualité publiée il y a 08/08/2019
      On n'a pas bien compris comment de faibles niveaux plasmatiques de leptine aiguisent l'appétit.

      Cette étude menée par une équipe de l’Université Yale décrypte la biologie de la leptine, l'hormone de la faim, une hormone qui joue un rôle clé dans l'appétit, les excès alimentaires et l'obésité. Des découvertes présentées dans les Actes de l’Académie des Sciences américaine, qui font[...]

    • MICROBIOTE : Le placenta a déjà le sien

      Actualité publiée il y a 07/08/2019
      De nouvelles preuves soutiennent la présence d’ailleurs peu surprenante de microbes dans le placenta, formant une communauté de micro-organismes encore pauvre -peu diversifiée- mais bien présente

      De nouvelles preuves, apportées par cette équipe du Baylor College of medicine (Houston) soutiennent la présence de microbes dans le placenta, formant une communauté de micro-organismes encore pauvre -peu diversifiée- mais bien présente, et qui pourrait contribuer aux fonctions clés de la[...]

    • Le CERVEAU consomme la moitié de l’énergie de l’Enfant

      Actualité publiée il y a 06/08/2019
      Le cerveau consomme la moitié de l'énergie d'un enfant, ce qui peut, dans certains cas, influer sur la prise de poids.

      Le cerveau consomme la moitié de l'énergie d'un enfant, ce qui peut, dans certains cas, influer sur sa prise de poids. Cette étude de la Northwestern University soutient ainsi une hypothèse peu commune :  la variation de la dépense énergétique du cerveau pendant l'enfance pourrait être liée au[...]

    • Ces travaux ouvrent la possibilité de cibler et de supprimer sélectivement les cellules pro-inflammatoires responsables de la maladie.

      Cette recherche de l’Université de Plymouth, révèle de nouvelles cibles prometteuses pour lutter contre la maladie de Crohn. Centrés sur les différents types de macrophages, pro-inflammatoires et anti-inflammatoires, ces travaux, présentés dans la revue PLoS ONE mettent en évidence la[...]

    • SCHIZOPHRÉNIE : Tout se joue ou presque à l’adolescence

      Actualité publiée il y a 06/08/2019
      Un second à-coup plus tard dans le développement cérébral -à l’adolescence-pourrait favoriser la poursuite de l'atrophie de l'hippocampe et l'apparition de symptômes psychotiques.

      « L'adolescence change la donne », titrent ces chercheurs de l’Université de Genève (UNIGE). Ils révèlent qu'une anomalie de développement de l'hippocampe, la zone du cerveau responsable de la mémoire et des émotions prend sa source in utero puis subit un second accoup à l'adolescence,[...]

    • La nilvadipine, un médicament contre l'hypertension, permettrait d'augmenter la circulation sanguine dans les zones de la mémoire et de l’apprentissage chez les personnes atteintes de la maladie d'Alzheimer et pourrait être prometteur pour traiter la maladie.

      La nilvadipine, un médicament contre l'hypertension, permettrait d'augmenter la circulation sanguine dans les zones de la mémoire et de l’apprentissage chez les personnes atteintes de la maladie d'Alzheimer et pourrait être prometteur pour traiter la maladie. Cette étude du Centre médical de[...]

    • Les chaussettes pour bébés contiennent des traces de bisphénol A et de parabènes !

      Les chaussettes pour bébés contiennent des traces de bisphénol A et de parabènes, révèle cette étude de l’Université de Grenade, qui identifie des traces de ces deux substances chimiques toxiques dans les tissus utilisés dans les vêtements pour bébés. Ainsi, 9 paires de chaussettes pour bébés[...]

    • L'OBÉSITÉ, le pire ennemi de la fertilité ?

      Actualité publiée il y a 02/08/2019
      Environ 15% des couples en âge de procréer rencontrent des problèmes de fertilité et les hommes sont en cause dans environ 50% des cas d’infertilité.

      Environ 15% des couples en âge de procréer rencontrent des problèmes de fertilité et les hommes contribuent à environ 50% des cas d’infertilité. Or la proportion d'hommes en surpoids a triplé et la prévalence de l’obésité progresse au même rythme que celle des troubles de la fertilité dans le[...]

    • Les enfants en surpoids à 4 ans, ont un risque d'hypertension artérielle à 6 ans, ce qui augmente leur risque de crise cardiaque et d'AVC plus tard dans la vie

      Les enfants en surpoids à 4 ans, ont un risque d'hypertension artérielle à 6 ans, ce qui augmente leur risque de crise cardiaque et d'AVC plus tard dans la vie, souligne cette étude publiée dans le European Journal of Preventive Cardiology. Ainsi, le mythe selon lequel l'excès de poids chez les[...]

    • ANOREXIE, OBÉSITÉ : L’app qui réapprend à bien manger

      Actualité publiée il y a 01/08/2019
      Cette application permet aux personnes atteintes de trouble du comportement alimentaire (TCA : hyperphagie, anorexie…) de réapprendre à manger et à rééprouver une sensation de satiété.

      Ces experts du Karolinska Institute proposent une application qui permet aux personnes atteintes de trouble du comportement alimentaire (TCA : hyperphagie, anorexie…) de réapprendre à manger et à rééprouver une sensation de satiété. Convaincus qu’un plus grand nombre de patients atteints de TCA[...]

    • Une consommation régulière de cannabis peut entraîner une dépendance à la substance, une dépendance qui semble naître "sous le joug de l’habitude"

      Une consommation régulière de cannabis peut entraîner une dépendance à la substance, une dépendance qui semble naître "sous le joug de l’habitude", suggère cette équipe internationale qui révèle par neuroimagerie la formation -avec une consommation quotidienne- de réseaux neuronaux, typiques de[...]

    • RHUMATISME PSORIASIQUE : L'obésité fait sa sévérité

      Actualité publiée il y a 31/07/2019
      Le rhumatisme psoriasique semble nettement aggravé par le surpoids

      30 % des personnes atteintes de psoriasis souffrent de douleurs articulaires ou d’arthrite. Ce rhumatisme psoriasique semble nettement aggravé par le surpoids, souligne cette étude, présentée à l’Annual European Congress of Rheumatology (EULAR 2019). Ces résultats soulignent la nécessité d'[...]

    • L’intestin « le sent bien » : certains changements du microbiome intestinal peuvent être des signes précoces du cancer colorectal

      L’intestin « le sent bien » : certains changements du microbiome intestinal peuvent être des signes précoces du cancer colorectal, souligne cette étude de l’Université d'Osaka. Il existe en effet une dynamique microbienne caractéristique au cours de la progression du cancer colorectal (Voir[...]

    • Par le biais d'interactions limbique-motrices, le stress altère le contrôle de la production de la parole

      Vous avez la voix cassée ? C’est peut-être le stress (ou le tabac ?) suggèrent ces chercheurs de l’Université de Missouri-Columbia. Le stress peut en effet être à l'origine de problèmes vocaux et ces travaux, présentés dans la revue Brain Imaging and Behavior nous en disent plus sur la relation[...]

    • L'effet synergique de la vitamine D et de l'estradiol contribue à prévenir les maladies cardiaques, les accidents vasculaires cérébraux (AVC) et le diabète, chez les femmes ménopausées

      La vitamine D et l'estradiol contribuent à prévenir les maladies cardiaques, les accidents vasculaires cérébraux (AVC) et le diabète, chez les femmes ménopausées, conclut cette étude chinoise. L'étude démontre aussi, dans la revue Menopause, les effets synergiques de carences en vitamine D et en[...]

    • Une nouvelle approche thérapeutique utilise des processus endogènes bénéfiques et permet ainsi d’atténuer les effets des crises cardiaques aiguës.

      L'infarctus du myocarde (IM) entraîne la mort localisée de cellules musculaires essentielles à la fonction de pompage du cœur. Selon l'étendue des dommages, l'IM peut entraîner une détérioration progressive de la fonction cardiaque pouvant mener à une insuffisance cardiaque. Cette équipe de la[...]

    • Il s’agit de pousser ces cellules cancéreuses à vieillir et à entrer dans cette phase de sénescence puis à détruire les cellules sénescentes-un peu comme dans certaines thérapies sénolytiques.

      C’est un coup double pour éliminer les cellules ovariennes cancéreuses qui nous est proposé par cette équipe de l'Université de Montréal, dans la revue Nature Communications : il s’agit de pousser ces cellules cancéreuses à vieillir et à entrer dans cette phase de sénescence, puis de détruire[...]

    • L'activité physique chez les jeunes enfants peut avoir un impact sur la santé cardiovasculaire plus tard dans la vie

      L'activité physique chez les jeunes enfants a un impact certain sur la santé cardiovasculaire plus tard dans la vie, conclut cette recherche de l'Université McMaster qui a suivi les niveaux d'activité de centaines d'enfants d'âge préscolaire sur plusieurs années. Les conclusions, à paraître dans[...]

    • Plus du tiers des nouveaux initiés au LSD expérimentent la substance au cours de l’été.

      Selon les autorités américaines, chaque année, aux Etats-Unis, plus de 3 millions de personnes expérimentent le LSD, le cannabis, la cocaïne ou l’ecstasy pour la première fois. Cette étude du NYU Langone Health, épidémiologique, pourra intéresser les parents ; elle confirme l’été et la période[...]

    • ALIMENTATION : A chacun la sienne !

      Actualité publiée il y a 27/07/2019
      Nous sommes tous différents dans notre réponse à la nourriture

      Une alimentation unique idéale pouvant convenir à tout le monde, ça n'existe pas : si cette affirmation peut sembler évidente, cette étude le démontre. Elle révèle que même des jumeaux identiques réagissent différemment aux aliments. Ces données qui plaident pour un régime alimentaire[...]

    • Les enfants atteints de diabète de type 1 présentent une croissance plus lente dans certaines zones du cerveau.

      Des chercheurs de Nemours, un réseau américain de recherche sur le diabète chez l’Enfant, présentent lors des 79th Scientific Sessions de l’American Diabetes Association (ADA), des résultats nouveaux et fondamentaux, basés sur 3 études d'imagerie par résonance magnétique structurelle ([...]

    • La polyarthrite rhumatoïde (PR) est une maladie auto-immune inflammatoire chronique qui affecte environ 1% de la population mondiale. Pourtant, il n’existe aucun traitement définitif et satisfaisant pour l’ensemble des patients.

      La polyarthrite rhumatoïde (PR) est une maladie auto-immune inflammatoire chronique qui affecte environ 1% de la population mondiale. Pourtant, il n’existe aucun traitement définitif et satisfaisant pour l’ensemble des patients. Dans ce numéro thématique de Clinical Therapeutics, des experts de[...]

    • ÉPILEPSIE : Prévoir les crises pour vivre mieux

      Actualité publiée il y a 26/07/2019
      Plus de 50 millions de personnes dans le monde souffrent d'épilepsie, selon l’OMS.

      Plus de 50 millions de personnes dans le monde souffrent d'épilepsie, selon l’OMS. Pouvoir prévoir les crises, dans l’épilepsie, c’est un but recherché par de nombreuses équipes. Cette équipe de scientifiques du Collège royal des chirurgiens d'Irlande, identifie une signature moléculaire qui[...]

    • La perturbation des bactéries intestinales rend le cancer plus agressif

      La perturbation des bactéries intestinales rend le cancer plus agressif, conclut cette équipe de l'Université de Virginie (UVA) qui décrit dans la revue Cancer Research comment un intestin « malsain » et enflammé rend le cancer du sein beaucoup plus agressif avec une propagation plus rapide dans[...]

Pages