Vous recherchez une actualité
Actualités

Après les biberons au BPA, les tétines à l'oxyde d'éthylène

Actualité publiée il y a 7 années 9 mois 6 jours
Sécurité sanitaire

Les tétines des biberons jetables, dans les hôpitaux français, seraient majoritairement stérilisées avec de l’oxyde d’éthylène, un gaz classé en 1994 comme cancérogène avéré par le Centre international de Recherche sur le Cancer, informe le Nouvel Observateur dans une grande enquête.

Les protocoles de stérilisation hospitaliers précisent que la stérilisation à l'oxyde d'éthylène ne peut être utilisée que pour le matériel thermosensible qui ne supporte pas la stérilisation à la vapeur et que ce mode de stérilisation doit être suivi d'une désorption pour éliminer l'oxyde d'éthylène des matières plastiques et ramener le taux en deçà des limites déterminées.. Cependant, la vitesse de désorption de l'oxyde d'éthylène est très variable en fonction du type de matière plastique.


Le Nouvel Observateur révèle ainsi que l'appel d'offres 2010 de la centrale d'achats de l'Assistance publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP) auraient fait appel à deux sociétés utilisant exclusivement ce procédé de stérilisation, par oxyde d'éthylène.

Pourtant, l'oxyde d'éthylène est classé agent cancérogène par l'IARC (OMS). Un arrêté de 1994 stipule que "ces objets ne doivent pas altérer les qualités organoleptiques des denrées, produits et boissons alimentaires placés à leur contact" et que le "traitement désinfectant" doit donc être dûment "autorisé". Or l'oxyde d'éthylène ne fait pas partie de la liste des produits autorisés, précise l'hebdomadaire.

Selon cette enquête, plusieurs centaines de bébés seraient concernés.

Autres actualités sur le même thème