Vous recherchez une actualité
Actualités

AUTISME: Le GRN-529, la nouvelle molécule qui rétablit la neurotransmission

Actualité publiée il y a 6 années 7 mois 2 semaines
Science Transational Medicine

La recherche sur l’autisme avance à grand pas, avec ces récentes études génétiques publiées dans la revue Neuron, qui identifient un mécanisme génétique sous-jacent commun à l’autisme et au syndrome du X fragile et cette étude du National Institute of Mental Health (NIMH) américain, cofinancée par les NIH et le laboratoire Pfizer, qui vient de démontrer l’efficacité d’une nouvelle molécule, le GRN-529 pour traiter le comportement autistique chez la souris. Les conclusions, publiées dans la revue Science Transational Medicine suggèrent une sérieuse nouvelle voie thérapeutique.

La recherche a examiné l'effet du GRN-529 sur des symptômes tels qu'un comportement social inhabituel ou la répétitivité des mouvements, chez des souris modèles d'autisme qui présentaient des comportements similaires à ceux observés chez des personnes atteintes d'autisme. En particulier, elles ne répondaient pas aux odeurs, un stimulus qui entraine une réponse sonore chez la souris normale.


Le point de départ de cette recherche est la manière dont les neurotransmetteurs fonctionnent dans le cerveau des personnes autistes. Les neurotransmetteurs sont des substances chimiques que le cerveau utilise pour envoyer des signaux entre les neurones. Cette recherche a porté sur un neurotransmetteur particulier appelé glutamate, qui joue le rôle d'activateur sur les cellules voisines. L'hypothèse était qu'un médicament qui interfère avec le glutamate peut réduire les symptômes. Les chercheurs ont divisé les souris autistes en 4 groupes, 3 ont reçu des doses différentes du médicament et le 4ème groupe, un placebo. Un 5è groupe témoin était constitué de souris saines.

La recherche : Les chercheurs ont mesuré la fréquence et la durée des symptômes éventuels d'autisme pour l'ensemble des groupes, 30 à 60 minutes après l'administration du médicament. Durée de la toilette, nombre de sauts, nombre de contacts avec d'autres souris du groupe et différents tests portant sur les comportements sociaux, les souris des 5 groupes ont été évaluées par les chercheurs. Les chercheurs constatent que les souris traitées avec une dose moyenne ou élevée de GRN-529 passent moins de temps de toilettage et moins de mouvements répétitifs, passent un temps comparable à celui des souris témoins à renifler une souris ou un objet inconnu ce qui suggère une sociabilité normale. Ce qui n'est pas le cas des souris sous dose faible ou sous placebo. Enfin, les souris traitées avec une forte dose de médicament passent beaucoup plus de temps en contact « social » avec d'autres souris que les souris ayant reçu le placebo. Selon les chercheurs, et sur la souris, le traitement par GRN-529 améliore l'interaction sociale et réduit des comportements répétitifs, soit l'équivalent, chez l'animal, de quelques-uns des principaux symptômes comportementaux de l'autisme chez les humains.

La piste du glutamate : La recherche ne prouve néanmoins pas que ce traitement serait efficace pour soulager les symptômes comportementaux des personnes atteintes d'autisme ou de trouble du spectre autistique. On ne sait pas comment le traitement avec ce médicament pourrait influer sur ces comportements de base dans les différents troubles du spectre. Et si même il l'était chez l'Homme, il faudrait encore, par de nombreux essais cliniques, valider son profil de sécurité. Le point fort est que la molécule interfère avec ce neurotransmetteur clé, le glutamate, qui joue un rôle important dans nos cerveaux et que cette piste thérapeutique mérite d'être approfondie.

Source: Science Translational Medicine, April 25 2012: Vol. 4, Issue 131, p. 131ra51 DOI: 10.1126/scitranslmed.3003501 Negative allosteric modulation of the mGluR5 receptor reduces repetitive behaviors and rescues social deficits in mouse models of autism.

Découvrir les dernières études publiées sur l'Autisme :

AUTISME: L'âge maternel définitivement associé au risque

AUTISME: Le tabagisme maternel, facteur majeur de risque pour l'enfant

AUTISME et X FRAGILE: Même mécanisme génétique, même espoir de traitement?

Accéder aux dernières actualités sur l'Autisme

Accéder au Dossier Vaincre l'autisme (1/5) de Santé log : Pour y accéder, vous devez être inscrit et vous identifier

Autres actualités sur le même thème

Pages