Vous recherchez une actualité
Actualités

BISPHÉNOL A: Il peut doubler le risque d'obésité chez l'Enfant

Actualité publiée il y a 7 années 3 semaines 5 jours
JAMA

Cette étude de la New York University School of Medicine, menée auprès de 3.000 enfants et adolescents, montre que des concentrations élevées urinaires de bisphénol A (BPA), sont associées de façon significative à l'obésité. Ces résultats, publiées dans l’édition du 19 septembre du numéro spécial du JAMA, consacré à l'obésité, sont les tout premiers à associer une exposition à un produit chimique de l'environnement, à l'obésité infantile sur un tel échantillon représentatif.

Le Dr Leonardo Trasande, de la NYU School of Medicine, rappelle que l'exposition au BPA est omniprésente et que 93% des plus de 6 ans présentent des concentrations détectables de BPA dans leurs urines (Source étude NHANES). Plusieurs études ont estimé les sources alimentaires comme la source principale de notre exposition au BPA, d'autres études expérimentales ont déjà montré que l'exposition au BPA peut perturber plusieurs mécanismes métaboliques, et donc suggéré qu'elle peut contribuer à l'obésité chez l'Homme. Cette exposition au BPA est-elle également liée à l'obésité infantile? Les preuves manquaient.


Le Dr Trasande et ses collègues ont examiné l'association entre les concentrations urinaires en BPA et la masse corporelle chez 2.838 jeunes participants, âgés de 6 à 19 ans. L'indice de masse corporelle (IMC) a été utilisé pour classer les participants avec éventuel surpoids ou obésité.

La concentration urinaire moyenne de BPA des participants à l'étude était de 2,8 ng / mL.

La prévalence de l'obésité était de 17,8% et le surpoids 34,1%.

· Les enfants avec la plus faible concentration urinaire de BPA (dernier quartile : 1) ont aussi la plus faible prévalence d'obésité (10,3%),

· ceux du quartile 2 (20,1%),

· 3 (19,0%)

· et 4 (22,3%).

En synthèse la concentration la plus élevée de BPA dans les urines est associée à un risque multiplié par 2,6 d'obésité chez ces enfants.

Si, dans de nombreux pays, le BPA a été interdit dans les biberons pour protéger les plus petits, cette étude montre la vulnérabilité aussi, d'enfants plus âgés.

Source: JAMA 2012;308[11]:1113-1121 Higher Levels of BPA in Children and Teens Associated With Obesity

Lire aussi : BISPHÉNOL A: Première reconstitution du mode de liaison BPA-récepteur

Accéder aux dernières actualités sur le BPA

Autres actualités sur le même thème