Vous recherchez une actualité
Actualités

CANCER de la PROSTATE: De nouvelles options de traitement

Actualité publiée il y a 7 années 5 mois 4 semaines
Innovation

Le dépistage ainsi que la prise en charge du cancer de la prostate évoluent. Alors que 22.000 ablations chirurgicales de la prostate sont réalisées chaque année en France, des techniques non invasives s’affirment et ouvrent de nouvelles perspectives. Pourtant, le tabou persiste autour des conséquences post-opératoires. Il est temps de dialoguer avec votre médecin avant de couper!

Le cancer de la prostate constitue le cancer masculin le plus fréquent, loin devant les cancers du poumon et du côlon-rectum. Il représente 13,8 % de tous les cancers, 34 % des cancers masculins et 10 % des décès masculins par cancer. Aux États-Unis, et de plus en plus en France, les médecins estiment que le traitement n'est pas toujours nécessaire si l'espérance de vie des patients ne dépasse pas dix ans et si le cancer est de bon pronostic.


Traitements actuels, des questions : Plusieurs options thérapeutiques sont accessibles actuellement en fonction du stade de la maladie et aussi en fonction de l'âge des patients : la surveillance active, la chirurgie, la curiethérapie, la radiothérapie, l'hormonothérapie et la chimiothérapie. Des nouvelles techniques d'ablation partielle de la prostate sont en plein développement (radiofréquence, cryoablation, ultrasons focalisés…). Parmi ces diverses options thérapeutiques, la prostatectomie radicale (ablation chirurgicale de toute la prostate), la curiethérapie et la radiothérapie externe sont proposées aux malades porteurs d'un cancer localisé à la prostate. Le taux de succès de ces trois techniques est similaire, mais leurs effets secondaires diffèrent. Il n'existe pas aujourd'hui de recommandations pouvant guider le choix du patient et les informations sur Internet sont de qualité variable.

Parler des effets secondaires : La prostatectomie radicale, le traitement le plus fréquemment proposé, présente ses effets secondaires, le risque d'impuissance qui touche 50 à 60 % des patients, un an après l'intervention et le risque d'incontinence d'effort qui peut persister de façon permanente.

La radiochirurgie robotisée, un nouveau traitement de haute précision : La radiochirurgie également désignée sous le terme « Radiothérapie stéréotaxique corps entier » est une nouvelle option thérapeutique à considérer pour les cancers de risque faible ou intermédiaire. Un traitement qui ne nécessite pas d'hospitalisation ni d'anesthésie et est indolore et aboutit à un taux de survie sans récidive à 5 ans élevé avec des toxicités urinaires et rectales faibles. Cette technique thérapeutique, robotisée par CyberKnife, efficace et bien tolérée par les patients permet également de préserver la fonction érectile dans plus de 80 % des cas et donc d'assurer une meilleure qualité de vie. Lancée en avril 2012 l'étude PACE (Prostate Advances in Comparative Evidence) est une étude internationale multicentrique randomisée comparant les principales options de traitement, dont la radiochirurgie robotisée par CyberKnife. Les résultats de cette étude permettront d'éclairer les recommandations des cliniciens et choix du traitement par les patients, sur la base du plus haut niveau de preuves cliniques.

Il existe donc aujourd'hui de nombreuses options thérapeutiques pour traiter le cancer de la prostate. Le choix du traitement dépend notamment de l'étendue du cancer au moment du diagnostic et de son évolution potentielle, de la prise en compte de facteurs de risques tels que l'âge, les antécédents familiaux ou encore l'origine ethnique et géographique. Il est essentiel de pouvoir en parler à son médecin et de participer à la décision du traitement.

Autres actualités sur le même thème