Vous recherchez une actualité
Actualités

CANNABIS: Il perturbe la glycémie plus tard dans la vie

Actualité publiée il y a 4 années 9 mois 3 semaines
Diabetologia

Cette étude de l’Université du Minnesota associe pour la première fois la consommation de cannabis à un mauvais contrôle de la glycémie, plus tard dans la vie. Ses conclusions, présentées dans la revue Diabetologia, montrent que les utilisateurs, actuels et anciens, de cannabis sont plus susceptibles de développer un pré-diabète qui pourra évoluer vers un diabète de type 2.

CORONAVIRUS

TENA soutient les aidants
familiaux et leurs proches

Nous soutenons les aidants familiaux et leurs proches pendant cette période difficile. Cliquez ici pour retrouver nos conseils et astuces simples sur l'hygiène.

Il s'agit ici d'une association, et non d'une démonstration d'un lien entre cannabis et risque de diabète. Mais alors que le cannabis est la substance illicite la plus fréquemment consommée, que cette consommation est plutôt à la hausse, tout comme d'ailleurs la prévalence du diabète, ces résultats raisonnent un peu comme un avertissement, à confirmer. De plus, il existe peu de données sur les effets du cannabis sur la santé métabolique, si ce n'est l'association avec des apports caloriques augmentés.


Le Pr Michael P. Bancks de l'Université du Minnesota, auteur principal de l'étude a étudié cette association et le rôle éventuel de l'indice de masse corporelle (IMC) et du tour de taille à partir des données de 3.150 participants, âgés de 18 à 30 ans au départ de l'étude (1985-1986) suivis depuis 30 ans.

Le taux de consommation du cannabis est passé de 28% en 1985-1986 à 12% en 2010-2011.

Après ajustement avec les facteurs de confusion possibles, comme le mode de vie et autres données physiologiques, et par rapport aux témoins qui n'ont jamais consommé de cannabis,

· les fumeurs de cannabis actuels présentent un risque accru de 65% de pré-diabète,

· les fumeurs de cannabis actuels ou anciens (100 fois ou plus au cours de la vie), un risque de 49% de pré-diabète,

· à 18 ans du début de l'étude, les participants ayant déclaré un usage à vie de 100 fois ou plus, présentent un risque accru de 40% de développer le prédiabète (mais pas le diabète.

· Curieusement, aucune association entre la consommation de cannabis et le diabète de type 2 n'est constatée, à 25 ans du début de l'étude. Les consommateurs ont-ils modifié leur consommation de cannabis ou leur mode de vie, en raison d'inquiétudes pour leur état de santé ?, s'interrogent les auteurs.

· L'IMC et le tour de taille ne semblent pas affecter ces associations.

Pré-diabète mais pas diabète ? En conclusion, si l'usage du cannabis apparaît significativement associé au développement et à la prévalence du pré-diabète, ce n'est pas le cas avec le diabète. Plusieurs explications sont avancées, dont un effet moindre du cannabis sur le métabolisme, une fois le pré-diabète développé. Il reste donc avec des études prenant en compte des mesures plus précises de la consommation de cannabis, à mieux comprendre le processus d'action du cannabis sur la santé métabolique.

Source: Diabetologia (In Press) via Eurekalert (AAAS) 13-Sep-2015 Study links marijuana use to poor blood sugar control in middle age

Plus de 50 études sur Cannabis et santé

Lire aussi : CANNABIS: Quel effet réel sur la prise de poids? -

Autres actualités sur le même thème