Vous recherchez une actualité
Actualités

CÉRÉALES « shootées » au sucre: Kellog's, Quaker, les 10 “pires” marques pour vos enfants

Actualité publiée il y a 8 années 5 mois 1 semaine
Environmental Working Group (EWG)

Les parents ont de bonnes raisons de s'inquiéter de la teneur en sucre des céréales pour petit déjeuner des enfants. Cette étude d’un groupe de recherche- ONG américaine de Washington, l’EWG, œuvrant pour la santé publique dénonce en effet l’abus de sucre ajouté dans les 3/4 des céréales consommées au petit-déjeuner. Alors que l’on sait que les « grains » entiers présentent des bénéfices importants et que leurs apports sont recommandés, le taux de glucose présent dans ces produits pourrait en annihiler la plupart des bénéfices. Ainsi, plus des trois-quarts des céréales évaluées dans l’étude sont en opposition avec les principes nutritionnels de base.

CORONAVIRUS

TENA soutient les aidants
familiaux et leurs proches

Nous soutenons les aidants familiaux et leurs proches pendant cette période difficile. Cliquez ici pour retrouver nos conseils et astuces simples sur l'hygiène.

Cette étude de l'Environmental Working Group a porté sur 84 marques populaires, allant des smacks au miel de Kellogg (56% du poids en sucre) et a été jusqu'au bout, jusqu'à publier la liste des 10 pires céréales pour enfants (voir tableau ci-contre). En fait, une tasse de céréales peut contenir, dans certains cas, plus de sucre qu'un hamburger hôtesse et bien plus que 3 cookies.


Seule une marque de céréales sur 4 est « dans les normes » : Une préoccupation alors que l'épidémie de l'obésité infantile explose et que les recommandations alimentaires, qui limitent les apports en sucre, sel et graisses, favorisent plutôt la consommation de grains donc de céréales. Mais en réalité, seule un type de céréales sur 4 répond, selon cette étude, aux lignes directrices nutritionnelles qui limitent à 26% la teneur en sucre ajouté du produit. EWG appelle d'ailleurs à une norme encore plus « raisonnable ».

Marketing céréalier contre Santé publique : Les sociétés céréalières ont dépensé des fortunes pour convaincre les parents que le petit déjeuner d'un enfant implique les céréales, et que les céréales sucrées sont bonnes pour leur santé», rappelle l'un des auteurs, le professeur de nutrition Marion Nestle. "Plus il y a de sucre ajouté, plus c'est rentable pour le fabricant. D'ailleurs les 10 marques de créréales « les pires » sont les plus rentables du marché» .Avec des budgets publicitaires de 20 millions de dollars par an, ils sont parvenus à convaincre. Mais en réalité, les enfants devraient consommer de « vrais aliments ».

Trop de sucre, moins de capacité de concentration : Des études suggèrent que les enfants qui avalent des petits déjeuners trop riches en sucre ont plus de problèmes à l'école, plus de difficulté à travailler de façon indépendante et plus de troubles de la concentration.

Environ un enfant américain sur 5 est obèse, selon les CDC et l'obésité infantile a triplé au cours des 30 dernières années. On constate également une véritable explosion des taux t de diabète de type 2. C'est pourquoi cette étude, venue des Etats-Unis fait grand bruit. « Les consommateurs ont besoin d'informations honnêtes pour faire des choix plus sains et être capables de discerner les allégations trompeuses sur le contenu nutritionnel des aliments et les céréales sont un excellent exemple !

Source: Environmental Working Group Kids' Cereals Pack More Sugar Than Twinkies and Cookies (visuels Kellog's)

Accéder à toutes les actualités sur l'Obésité

Accéder à notre dossier Obésité de l'enfant (1/6) (Santé log Petite Enfance-)- Pour y accéder, vous devez être inscrit et vous identifier

Autres actualités sur le même thème