Vous recherchez une actualité
Actualités

EBOLA: Un candidat vaccin parvient à 100% à ceinturer l'épidémie

Actualité publiée il y a 4 années 2 mois 3 semaines
The Lancet - OMS

L’épidémie d’Ebola en Afrique de l’Ouest aura touché près de 28.000 personnes et entraîné plus de 11.000 décès depuis son apparition, en décembre 2013. Des chiffres très certainement sous-estimés qui expliquent aussi l’impatience de la communauté médicale de voir publier, dans le Lancet, ces premiers résultats d'essai de phase III, mené sur l’un des 2 candidats vaccins les plus aboutis contre Ebola. Des résultats très prometteurs selon l’Organisation mondiale de la Santé, partie prenante de ces essais, puisque le candidat en question « rVSV- ZEBOV », testé au total sur près de 5.000 participants, avec une vaccination « en ceinture » -en fonction du niveau de contact- montre une efficacité totale (100%).

Le vaccin rVSV- ZEBOV est un vaccin à vecteur rVSV exprimant la glycoprotéine de surface de la souche Ebola Zaïre (ZEBOV). Le vaccin VSV-EBOV a été développé par l'Agence de la santé publique du Canada qui en a confié la licence, pour la recherche, la mise au point, la fabrication et la distribution, au laboratoire Merck. Un autre candidat est en cours d'essai, le « CAD3-ZEBOV », un vaccin à base d'adénovirus dérivé de chimpanzés développé par le Laboratoire GlaxoSmithKline.


Un protocole de vaccination en ceinture a été choisi pour l'essai, démarré le 23 mars 2015: la moitié des ceintures est vaccinée peu de temps après l'identification d'un cas et l'autre moitié, en « différé » au bout de 3 semaines. La méthodologie permet ainsi d'avoir un groupe témoin pour la comparaison randomisée –durant 3 semaines- mais permet de vacciner finalement tous les patients éligibles. Dès confirmation en laboratoire d'un nouveau cas, tous les contacts et les contacts des contacts sont en effet répartis au hasard (randomisés) soit dans le groupe vaccination immédiate ou vaccination différée. Seuls les adultes (âge ≥18 ans) à l'exception des femmes enceintes ou allaitantes étaient retenus pour la vaccination. Enfin, l'étude était menée « en aveugle », les équipes d'intervention et les professionnels de santé ignorant qui bénéficiait d'une vaccination immédiate vs différée.

Une efficacité vaccinale proche de 100% :

Prenant en compte le délai connu d'incubation d'environ 10 jours, l'analyse intermédiaire menée finalement sur 2014 sujets vaccinés immédiatement et 1.498 vaccinés en différé, tous contacts d'une centaine de cas confirmés, montre :

· dans le groupe de vaccination immédiate, l'absence de cas de maladie à virus Ebola avec l'apparition de symptômes au moins 10 jours après la randomisation,

· dans le groupe de vaccination différée, 16 cas de maladie à virus Ebola.

· Aucun nouveau cas Ebola diagnostiqués chez les vaccinés des 2 groupes après 6 jours suivant la vaccination.

· L'efficacité vaccinale est donc proche de 100%.

· Enfin, 43 événements indésirables graves ont été signalés.

Un pas vers l'immunité collective : Les résultats de cette analyse intermédiaire indiquent que rVSV-ZEBOV pourrait être très efficace et sécuritaire pour stopper la maladie à virus Ebola dans le cadre d'un protocole de vaccination en ceinture ou en anneau. Le Conseil de surveillance et de sécurité des données, composé d'experts internationaux a recommandé la poursuite de l'essai, car, si le vaccin semble être efficace chez tous les sujets vaccinés, il faudra disposer de données plus concluantes pour savoir s'il peut conférer une «immunité collective» à des populations entières.

N.B. Le vaccin anti-Ebola VSV-EBOV a été développé par le Laboratoire Merck, Sharp & Dohme

C'est un pas important et ne soyons pas « rabat-joie », mais il reste à espérer, comme l'évoquaient les chercheurs de de la Pennsylvania State University et des National Institutes of Health dans leur toute récente étude sur les vaccins imparfaits, que le vaccin ne laisse pas « fuite » quelques souches qui contribueraient à rendre ce terrible virus encore plus virulent.

Sources:

The Lancet July 31, 2015 DOI: 10.1016/S0140-6736(15)61117- Efficacy and effectiveness of an rVSV-vectored vaccine expressing Ebola surface glycoprotein: interim results from the Guinea ring vaccination cluster-randomised trial (Visuel OMS@S. Hawkey)

OMS : Un vaccin efficace contre le virus Ebola est à portée de main

Plus d'études sur Ebola

Lire aussi : VACCINATION: Ces vaccins imparfaits qui “fuitent” -

Autres actualités sur le même thème