Vous recherchez une actualité
Actualités

FERTILITÉ masculine: Les conditions d'une fertilité optimale

Actualité publiée il y a 6 années 3 mois 1 semaine
ESHRE

Une qualité du sperme en déclin, liée à une baisse du nombre et de la motilité des spermatozoïdes est constatée et confirmée par de nombreuses études*. Les facteurs environnementaux ont été largement évoqués tels que l'exposition à des substances toxiques ou au tabagisme. Cette grande cohorte de 20 années de suivi suggère aujourd’hui plusieurs facteurs in utero, tôt dans la vie mais aussi à l’âge adulte qui jouent sur la fertilité masculine. Parmi ces résultats présentés lors de la réunion annuelle de l'ESHRE par une équipe de l'University of Western Australia, des facteurs néfastes évitables, à l’âge adulte, lorsqu’on veut protéger sa fertilité.

L'étude, la Western Australian Pregnancy (Raine) Cohort, débutée en 1989, a suivi 2.900 mères durant leur grossesse, évalué les bébés durant la grossesse, à la naissance puis durant les premières années de vie, et a continué à suivre 423 hommes jusqu'à l'âge de 20-22 ans. Ces hommes ont subi une évaluation des testicules (volume testiculaire, analyse de la qualité du sperme et production hormonale, ainsi qu'une évaluation de la répartition de leur masse graisseuse.


Un homme sur 6 a une qualité de sperme en deçà du seuil : Les résultats montrent que près d'un homme sur 6 présente des paramètres du sperme inférieurs au seuil "normal" défini par l'Organisation mondiale de la Santé:

· 14,8% ont un volume séminal < 1,5 ml

· 18,9% ont moins de 39 millions de spermatozoïdes

· 17,5% ont moins de 15 millions de spermatozoïdes / ml

· 14,4% ont des spermatozoïdes en dessous du seuil de motilité de 32%

· 26,4% ont des spermatozoïdes dont la morphologie ne répond pas aux critères acceptables de l'OMS.

Lorsque les chercheurs mettent ces données en regard des évaluations de croissance fœtale, du tabagisme de la mère (18,6% des hommes), ils constatent qu'une croissance fœtale et infantile anormale ou l'exposition au tabagisme maternel sont associées à une déficience ultérieure de la fonction testiculaire et à une qualité du sperme en dessous de la norme.

Autres facteurs relevés, l'augmentation des dépôts de graisse à l'adolescence, le tabagisme et l'usage de drogues à l'âge adulte augmentent aussi le risque de qualité insuffisante du sperme.

Les conditions d'une fertilité optimale : Le message principal de l'auteur est que, pour atteindre l'âge adulte avec une fonction testiculaire et une fertilité optimales, l'enfant ne doit pas être exposé au tabagisme de sa mère, a dû suivre une croissance fœtale et infantile normale, un développement normal à l'enfance et à l'adolescence, mais surtout, et ce sont là des facteurs directement évitables par l'intéressé, à l'âge adulte, il doit contrôler son poids, ne pas fumer et ne pas consommer de drogue.

Sur la question de la responsabilité des perturbateurs endocriniens, l'auteur principal, le professeur Hart ajoute que son équipe s'apprête à mesurer l'exposition du fœtus à des perturbateurs endocriniens par analyse des échantillons de sang maternel stockés en 1990, donc avant la naissance des participants et lier ces expositions à la qualité actuelle du sperme chez les hommes.

Source: ESHRE Early life influences on testicular function in adulthood using the Western Australian pregnancy (Raine) cohort et via Eurekalert (AAAS) Early life and in utero factors found to influence testicular function in adulthood (Vignette NHS, visuel NIH)

Lire aussi :

*FERTILITÉ: Baisse de 38% en 10 ans de la qualité du sperme (Sud de L'Espagne)

FERTILITÉ et Environnement: La perpétuation de l'espèce est-elle menacée?

Autres actualités sur la Fertilité

Autres actualités sur le même thème