Vous recherchez une actualité
Actualités

La VITAMINE B12 pour la prévention de l'AVC

Actualité publiée il y a 7 années 9 mois 4 semaines
JAMA

C’est un commentaire d’experts de l'Ecole Harvard de Santé Publique dans l’édition du 21 décembre du Journal l'American Medical Association (JAMA) qui rappelle, aux médecins, que la supplémentation en vitamine a encore son rôle à jouer dans la réduction des accidents vasculaires cérébraux (AVC).

Des essais faussés ? Le Dr David Spence de l'Université de Western Ontario et le Dr Meir Stampfer rappellent que la vitamine B était autrefois largement utilisée pour rééquilibrer des niveaux d'homocystéine trop élevés, cause de risque accru d'AVC et de crise cardiaque. Mais plusieurs essais randomisés avaient démontré qu'abaisser les niveaux d'homocystéine avec des vitamines du groupe B n'aboutissait pas à un bénéfice cardio-vasculaire. Une étude avait même montré qu'un traitement par vitamine B augmente en fait le risque cardiovasculaire chez les patients atteints de néphropathie diabétique.


Pour la vitamine B12 : Mais aujourd'hui, l'auteur explique que 2 points clés ont été négligés dans l'interprétation des essais cliniques: le rôle clé de la vitamine B12 et le rôle de l'insuffisance rénale. Ces essais de grande envergure ne démontrant aucun bénéfice de la supplémentation vitaminique ont occulté son bénéfice réel, en regroupant les patients atteints d'insuffisance rénale et ceux ayant une fonction rénale normale. Les vitamines sont nocives en cas d'insuffisance rénale mais bénéfique chez les patients avec une bonne fonction rénale, explique aujourd'hui le Dr Spence, auteur d'un ouvrage intitulé « Comment éviter l'AVC ». Enfin, les auteurs soutiennent que la plupart des essais n'ont pas utilisé une dose assez élevée de vitamine B12.

Source: JAMA 2011;306(23):2610-2611. doi: 10.1001/jama.2011.1834 « Understanding the Complexity of Homocysteine Lowering With Vitamins

Accéder aux dernières actualités sur les vitamines, sur l'AVC

Autres actualités sur le même thème