Vous recherchez une actualité
Actualités

L'OBÉSITÉ peut mener à la perte d'audition chez l'adolescent

Actualité publiée il y a 5 années 5 mois 3 semaines
The Laryngoscope

Les adolescents obèses sont deux fois plus susceptibles que les ados de poids normal de perdre de l’audition sur toutes les fréquences auditives, alerte cette étude de la Columbia University, publiée dans la revue The Laryngoscope -de l'American Laryngological, Rhinological and Otological Society- menée sur un échantillon représentatif de 1.500 adolescents. Point sur un tout nouvel effet collatéral de l'obésité.

Première à montrer que l'obésité est associée à une perte auditive chez les adolescents et à alerter sur un nouveau risque du surpoids chez les jeunes, cette étude a analysé les données de près de 1.500 adolescents âgés de 12 à 19 ans, articipant à la cohorte National Health and Nutrition Examination Survey, interrogés à domicile, et en prenant en compte l'ensemble des facteurs de confusion possibles, comme les antécédents familiaux, l'état de santé, la prise de médicaments, le tabagisme, les facteurs socio-économiques et démographiques, et les antécédents d'exposition au bruit.


L'analyse révèle que l'obésité chez les adolescents est associée à une surdité sur toutes les fréquences (champ auditif « normal de champ auditif normal de 20 Hz à 20000 Hz) avec des dommages aux cellules ciliées de l'oreille interne. Les taux de surdité les plus élevés sont relevés sur les basses fréquences (<2000 Hz) : Ainsi, 15% des adolescents atteints d'obésité présentent une perte d'audition sur ces fréquences, vs 8% des adolescents non obèses.).

De l'obésité à la surdité : Le Dr. Lalwani et son équipe suggèrent que l'obésité, en raison de l'inflammation induite, peut directement ou indirectement conduire à la perte auditive. De faibles niveaux plasmatiques de protéine antiinflammatoire adiponectine, sécrétée par le tissu adipeux, ont été trouvés chez les enfants obèses, comme chez les adultes obèses, où ces faibles niveaux sont associés à la perte auditive des hautes fréquences. Enfin, l'obésité peut également contribuer indirectement à une perte auditive via ses comorbidités, notamment le diabète de type 2, les maladies cardiovasculaires et l'hypercholestérolémie, des affections déjà associées à la perte d'audition périphérique.

Plusieurs implications importantes en santé publique, alors que 80% des adolescents déficients auditifs ne sont pas au courant de leur perte d'audition et que la majorité rencontreront des troubles cognitifs et comportementaux. Mais d'autres recherches restent nécessaires sur les conséquences néfastes de cette perte auditive précoce sur le développement social, le rendement scolaire et la fonction comportementale et cognitive. La perte d'audition doit ainsi être ajoutée à la liste croissante des conséquences néfastes de l'obésité qui touche 17% des enfants aux Etats-Unis et 10% des enfants en France.

Source: The Laryngoscope 17 JUN 2013 DOI: 10.1002/lary.24244 Obesity is Associated with Sensorineural Hearing Loss in Adolescents (Visuel Fotolia)

Accéder à nos dossiers-Pour y accéder, vous devez être inscrit et vous identifier

Obésité de l'enfant (1/6)
Troubles du comportement alimentaire

Autres actualités sur le même thème

Pages