Vous recherchez une actualité
Actualités

MÉNOPAUSE: 6.000 pas par jour pour échapper au syndrome métabolique

Actualité publiée il y a 6 années 10 mois 4 heures
NAMS-Menopause

Savez-vous combien de pas vous faites par jour ? Car 6.000 pas par jour, peu importe où ou pourquoi, est associé à un risque très réduit de diabète et de syndrome métabolique chez les femmes d’âge mur, selon cette étude de la North American Menopause Society (NAMS), publiée dans Menopause. 6.000 pas, la mesure d’un comportement jugé « actif » au quotidien par ces chercheurs car, en deçà, le risque de diabète ou de syndrome métabolique fait plus que doubler.

De nombreuses études ont déjà montré l'intérêt d'un exercice « structuré » et ses bénéfices en prévention du diabète, de l'hypertension artérielle et des maladies cardiaques, notre Académie de médecine les a rappelées et a même tout récemment fixé la barre à 5 demi-heures par semaine de pratique minimum. Cette étude montre la contribution non négligeable de l'activité physique habituelle, de la vie quotidienne, à la santé des femmes.


292 femmes brésiliennes, âgées de 45 à 72 ans ont porté des podomètres et ont enregistré leur activité quotidienne. La santé de ces participantes a également été évaluée (glycémie, cholestérol, IMC, tour de hanches…). Les auteurs considéraient comme « actives » les femmes qui faisaient 6.000 pas par jour ou plus étaient considérées comme « actives ».

Car, en moyenne, une femme (sur la base de cette étude) fait 5.250 pas chaque jour, avec un minimum trouvé de 1.570 et un maximum de 9.056 pas. Une association inverse significative est constatée entre l'activité physique et le tabagisme, l'IMC, le tour de taille, le rapport taille-hanches :

- Les femmes dites inactives présentent un risque double de surpoids / obésité (OR: 2,1 IC 95%, de 1.233 à 3.622) et un risque bien plus élevé de tour de taille supérieur à 88 cm (OR : 1,7 IC : 95%, de 1.054 à 2.942).

- Ces résultats valent même après ajustement pour l'âge, le statut de la ménopause, le tabagisme et l'hormonothérapie.

- Les femmes dites inactives présentent également eu un risque près de 3 fois plus élevé de diabète (OR: 2,7 IC : 95%, de 1.233 à 6.295) et de syndrome métabolique (OR : 2,5, IC : 95%, de 1.443 à 4.294).

Les femmes dites actives s'avèrent donc moins susceptibles que leurs homologues inactives d'être obèses, de présenter un syndrome métabolique ou le diabète, qu'elles soient pré ou post-ménopausées.

Les auteurs écrivent donc, que pour femmes d'âge mûr, la santé commence avec 6000 pas chaque jour!

Source: Menopause 19 November 2012 doi: 10.1097/gme.0b013e318271b388 Association between habitual physical activity and lower cardiovascular risk in premenopausal, perimenopausal, and postmenopausal women: a population-based study (Visuel © lightpoet - Fotolia.com)

Autres actualités sur le même thème