Vous recherchez une actualité
Actualités

MIGRAINES? Arrêtez le chewing Gum!

Actualité publiée il y a 5 années 9 mois 4 jours
Pediatric Neurology

Les conclusions de cette étude de l’Université de Tel Aviv (TAU) sont sans appel : 87% des adolescents qui cessent d’en mâcher sont soulagés de leurs migraines. L’étude, publiée dans Pediatric Neurology, explique comment stopper ces claquements de mâchoires et de lèvres peut contribuer tout simplement à traiter les innombrables cas de migraine et de céphalées de tension chez les adolescents sans avoir recours aux médicaments.

Les maux de tête sont fréquents dans l'enfance et plus fréquents encore à l'adolescence, en particulier chez les filles, rappelle l'auteur principal, le Dr Nathan Watemberg de la TAU. Le stress, la fatigue, le manque de sommeil, la chaleur, les jeux vidéo, le bruit, la lumière du soleil et des écrans, le tabagisme, une alimentation irrégulière et les premières règles sont au nombre des multiples déclencheurs typiques de la migraine chez les jeunes. Mais, jusqu'à son étude, on n'avait jamais envisagé le chewing-gum.


Au départ, le Dr Watemberg avait remarqué que de nombreux patients migraineux mâchaient quotidiennement du chewing-gum. Les adolescents étant particulièrement consommateurs, il s'est alors posé la question de la relation éventuelle. Son étude montre ici, sur 30 jeunes patients âgés de 6 à 19 ans, migraineux mâcheurs de gomme, que non seulement,

· 26 d'entre eux rapportent une amélioration significative dont 19 un arrêt total des crises de migraine, après un arrêt d'1 mois,

· mais aussi que les 20 jeunes qui se sont ensuite remis à mâcher ont tous ont rapporté une rechute immédiate de leurs symptômes, après une reprise de 2 semaines.

De précédentes études ont associé chewing-gum et maux de tête suggérant, l'une, que le chewing-gum est source de stress au niveau de l'articulation temporo-mandibulaire à la jonction de la mâchoire et du crâne. L'autre étude met en cause l'aspartame largement utilisé dans les chewing gums. Cette équipe est plutôt en faveur de la première explication, l'articulation temporo-mandibulaire étant l'une des plus sollicitée et sa surutilisation étant reconnue comme facteur de maux de tête.

Des conclusions qui peuvent être mises à profit immédiatement. En conseillant aux adolescents et même aux adultes migraineux de laisser tomber le chewing gum.

Source: Pediatric Neurology 04 November 2013 doi:10.1016/j.pediatrneurol.2013.08.015 The Influence of Excessive Chewing Gum Use on Headache Frequency and Severity Among Adolescents (Visuel© asierromero - Fotolia.com)

Lire aussi : Quand le CHEWING-GUM prétend stimuler l'intellect! -

Autres actualités sur le même thème