Vous recherchez une actualité
Actualités

OBÉSITÉ: Des chercheurs inversent les troubles métaboliques sur la souris

Actualité publiée il y a 7 années 9 mois 1 semaine
PNAS

Cette équipe de l’Université de l'Illinois est parvenue à inverser certains troubles métaboliques chez la souris obèse en ciblant un micro-ARN, identifié pour son rôle clé dans une chaîne d'événements conduisant à la maladie hépatique, au diabète de type II et autres troubles métaboliques associés à l'obésité. Cette recherche, publiée dans l’édition du 17 septembre des Actes de l’Académie des Sciences américaine (PNAS) identifie une nouvelle cible prometteuse pour de nouveaux traitements des comorbidités de l’obésité.

CORONAVIRUS

TENA soutient les aidants
familiaux et leurs proches

Nous soutenons les aidants familiaux et leurs proches pendant cette période difficile. Cliquez ici pour retrouver nos conseils et astuces simples sur l'hygiène.

En bloquant la molécule MiR-34a, un micro-ARN, présent à taux anormalement élevé dans le foie des animaux et des patients atteints de la maladie du foie gras, le Dr Jongsook Kim Kemper (Ci-contre) et ses collègues ont réussi à inverser certains troubles métaboliques liés à l'obésité.


Les chercheurs avaient découvert que miR-34a encrasse la production d'un récepteur de protéine, appelée bêta-Klotho, nécessaire à la signalisation métabolique dans le foie, empêchant ainsi l'absorption normale du glucose et la synthèse du glycogène et des protéines ainsi que d'autres activités métaboliques.

En réponse à des signaux provenant de l'intestin grêle, le bêta-Klotho contribue à une fonction hépatique normale après le repas, explique Jongsook Kim Kemper, mais en cas d'obésité, les niveaux de miR-34a augmentent à un niveau tel que cela réduit considérablement les niveaux de bêta-Klotho. Les effets de ce déséquilibre sont dramatiques, le foie des souris obèses se charge en graisse et la glycémie augmente.

Les chercheurs ont alors utilisé une molécule complémentaire dite ADN antisens pour neutraliser l'ARN miR-34a.

Cette approche thérapeutique amélioré les résultats métaboliques, diminué la graisse du foie et amélioré la glycémie.

Source: PNAS 2012 ; published ahead of print September 17, 2012, doi:10.1073/pnas.1205951109 Aberrantly elevated microRNA-34a in obesity attenuates hepatic responses to FGF19 by targeting a membrane coreceptor {beta}-Klotho (Vignette “Micro ARN” Welcome Trust)

Accéder à nos dossiers- Pour y accéder, vous devez être inscrit et vous identifier

Obésité de l'enfant (1/6)
Troubles du comportement alimentaire

Diabète et insulinothérapie : Tout savoir sur les types 1 et 2

Le diabète, une priorité de santé publique

Autres actualités sur le même thème