Vous recherchez une actualité
Actualités

OBÉSITÉ: Perdre du poids commence par savoir le maintenir

Actualité publiée il y a 7 années 2 mois 2 semaines
Journal of Consulting and Clinical Psychology

Rien ne sert de maigrir si l’on ne sait pas maintenir son poids, selon cette étude de chercheurs de l'Université de Stanford et de l'Université de Floride, publiée dans l’édition du 29 octobre du Journal of Consulting and Clinical Psychology. Des résultats peu surprenants, mais qui insistent sur l’importance de l’éducation au maintien du poids, avant toute entreprise de « régime », afin d’éviter les effets yo-yo. Un sujet certes souvent débattu mais primordial compte-tenu du caractère épidémique de l’obésité et de ses comorbidités.

Il s'agit d'un essai contrôlé randomisé auprès de 267 femmes âgées de 48-49 ans, obèses, à IMC compris entre 27 et 40, réparties en 2 groupes: · un programme de 20 semaines de perte de poids, suivie d'une durée de 8 semaines de formation au maintien de la perte de poids, · un programme de 8 semaines de formation à la stabilité du poids avant de commencer le programme de 20 semaines de perte de poids.


La formation au maintien du poids comportait une information sur les principes de l'équilibre énergétique, des conseils pratiques, sur la taille des portions par exemple, la pesée quotidienne sans culpabilité et la pratique croissante de l'activité physique. Le poids des participantes a été relevé au début de l'étude puis à 6, 12 et 18 mois.

Perdre du poids sans savoir le maintenir conduit à la reprise du poids : Les deux groupes ont perdu la même quantité de poids durant le programme de perte de poids, soit environ 9% de leur poids corporel (7,3 à 7,7 kg) mais les femmes qui avaient suivi une formation préalable sont mieux parvenues à maintenir leur perte de poids. A un an, ces participantes n'avaient repris qu'1,45 kg vs 3,3 kg pour les autres participantes. Cela signifie que les participantes du groupe « perte puis formation au maintien du poids » ont repris à 1 an, 43% de leur perte de poids. Alors que le contenu des formations avant et après était légèrement différent, les auteurs ne se prononcent pas sur l'impact du timing ou du contenu de la formation, ou les deux, sur le résultat.

Mais ils concluent néanmoins que l'apprentissage de compétences de maintien du poids avant la perte de poids contribue certainement à aider les femmes à maintenir leur perte de poids et sans contact avec les professionnels de santé. Ils suggèrent que cette approche pourrait inspirer la conception de nouveaux programmes de perte de poids.

Source: Journal of Consulting and Clinical Psychology doi: 10.1037/a0030544 online October 29 2012 Promoting Healthy Weight With “Stability Skills First”: A Randomized Trial (Visuel © Warren Goldswain - Fotolia.com)

Accéder à nos dossiers- Pour y accéder, vous devez être inscrit et vous identifier

Obésité de l'enfant (1/6)
Troubles du comportement alimentaire

Diabète et insulinothérapie : Tout savoir sur les types 1 et 2

Le diabète, une priorité de santé publique

Lire aussi: OBÉSITÉ: L'exercice à jeun, c'est le plus efficace contre le surpoids

Autres actualités sur le même thème