Vous recherchez une actualité
Actualités

PERTE DE POIDS: Une pilule-repas pour gruger le métabolisme

Actualité publiée il y a 7 années 2 semaines 2 jours
Nature Medicine

Ces scientifiques du Salk Institute développent une pilule de perte de poids, à base d’un composé, la fexaramine. Son principe, berner l’organisme en lui faisant croire qu’il vient de consommer un repas, l'amenant ainsi à "mettre en route" son métabolisme et à brûler les graisses. Cette étude montre que le composé en question réussit bien, chez la souris, à stopper la prise de poids, réduire le cholestérol, contrôler la glycémie et réduire l'inflammation. Un candidat donc très prometteur mais qui devra encore faire ses preuves chez l’Homme.

Contrairement à la plupart des médicaments de perte de poids disponibles ou bientôt sur le marché, cette nouvelle pilule, à base de fexaramine, ne se dissout pas dans le sang, mais reste dans les intestins, entrainant ainsi moins d'effets secondaires. Elle est décrite par ses inventeurs » comme « un repas imaginaire», qui va envoyer les mêmes signaux qu'un repas réel, induisant une réponse du métabolisme. Alors, qu'en réalité, elle apporte 0 calorie et n‘entraine aucun changement dans l'appétit.


Mimer le repas: L'équipe du laboratoire du Dr Ronald Evans, le Salk's Gene Expression Laboratory a passé près de 20 années à étudier une protéine (FXR), qui régule la façon dont le corps libère les acides biliaires du foie, digère les graisses et les sucres alimentaires et les stocke. Au début d'un repas, pour se préparer à l'arrivée de nourriture, le corps humain exprime FXR, qui déclenche la libération des acides biliaires pour la digestion, module les niveaux de sucre dans le sang et incite le corps à brûler certaines graisses afin de « faire la place » à l'apport alimentaire entrant.

FXR n'est pas une protéine inconnue et de nombreux laboratoires pharmaceutiques ont déjà développé des médicaments qui ciblent les voies contrôlées par FXR. Mais non sans effets secondaires. La nouveauté est donc ici de cibler FXR seulement dans les intestins pour éviter ces effets indésirables grâce à ce composé fexaramine, qui, administré par voie orale, n'agit que dans l'intestin.

Un succès chez la souris : Testée sur des souris obèses sur 5 semaines, une pilule quotidienne de fexaramine pendant cinq semaines, stoppe la prise de poids, réduit le cholestérol, contrôle la glycémie et réduit l'inflammation vs des souris non traitées. Les chercheurs constatent aussi chez les souris traitées une augmentation de leur température corporelle, suggérant une montée en puissance de leur métabolisme et observent également une conversion d'une partie de la graisse blanche en tissus adipeux bruns. Le microbiote intestinal s'avère également modifié après le traitement.

Une seule chose en son temps : Les chercheurs expliquent qu'en agissant uniquement sur l'intestin, première étape du processus métabolique, le médicament respecte en quelque sorte l'ordre naturel dans lequel les voies moléculaires de l'organisme répondent normalement à un repas.

A l'issue de ces résultats prometteurs, les chercheurs travaillent déjà à mettre en place des essais cliniques humains pour tester l'efficacité de la fexaramine dans le traitement de l'obésité et des maladies métaboliques.

Le médicament serait alors prescrit par le médecin en conjonction avec un régime alimentaire adapté et des changements de mode de vie…

Source: Nature Medicine 05 January 2015 doi:10.1038/nm.3760 Intestinal FXR agonism promotes adipose tissue browning and reduces obesity and insulin resistance (Video@Salk Institute)

Plus d'études sur la Perte de poids

Autres actualités sur le même thème