Vous recherchez une actualité
Actualités

PHTALATES: L'exposition de l'enfant conduit à l'asthme et à l'inflammation

Actualité publiée il y a 7 années 11 mois 1 semaine
American Journal of Respiratory and Critical Care Medicine

Cette étude de l’École Mailman de l'Université Columbia alerte à nouveau sur les dangers d’une exposition des enfants à 2 types de phtalates très courants, le phtalate de diéthyle (DEP) et le Butyl Benzyl Phtalate (BBP), des phtalates couramment trouvés dans les produits de soin personnels et les produits en plastique. Avec la constatation d’un risque élevé d'asthme, lié à l'inflammation des voies aériennes, ces conclusions, publiée dans l’édition du 4 septembre de l’American Journal of Respiratory and Critical Care Medicine montrent que si de nombreux facteurs peuvent contribuer au développement de l'asthme infantile, l'exposition aux phtalates joue, certainement, un rôle important.

CORONAVIRUS

TENA soutient les aidants
familiaux et leurs proches

Nous soutenons les aidants familiaux et leurs proches pendant cette période difficile. Cliquez ici pour retrouver nos conseils et astuces simples sur l'hygiène.

L'étude a suivi 244 enfants âgés de 5 à 9 qui tous avaient des niveaux détectables de phtalates dans l'urine, avec des variations importantes. Ces enfants habitaient au nord de Manhattan et du Bronx où la prévalence de l'asthme est élevée. Le Pr Allan Just, chercheur à la Harvard School of Public Health et auteur principal de l'étude et son équipe ont utilisé l'oxyde nitrique exhalé, un marqueur biologique de l'inflammation des voies respiratoires qui permet de détecter l'asthme même chez des patients qui n'ont des crises que quelques fois par an. Les niveaux les plus élevés de ces 2 phtalates ont été associés à des niveaux plus élevés d'oxyde nitrique dans l'air expiré. L'association entre l'exposition au BBP et l'inflammation des voies aériennes s'avère particulièrement élevée chez les enfants ayant une respiration sifflante, un des symptômes courants de l'asthme.


De nombreux effets déjà démontrés : On sait que les phtalates restent largement utilisés dans les produits de consommation, dont les plastiques, les revêtements de sol en vinyle et de nombreux produits de soin. Les phtalates pénètrent dans l'organisme par ingestion, inhalation et absorption par la peau, l'inhalation étant probablement la voie majeure d'exposition à ces 2 phtalates associés à l'inflammation des voies aériennes. Plusieurs phtalates sont déjà connus pour leurs effets perturbateurs endocriniens et au-delà du risque accru d'asthme évoqué ici, pour leurs effets neurocomportementaux et sur la reproduction.

La même équipe dirigée par le Dr Just avait déjà constaté, dans la revue Environmental Health Perspectives que l'exposition prénatale au phtalate BBP est liée à un risque accru d'eczéma infantile.

Source: American Journal of Respiratory and Critical Care Medicine online August 23, 2012 doi:10.1164/rccm.201203-0398OC Children's Urinary Phthalate Metabolites and Fractional Exhaled Nitric Oxide in an Urban Cohort (Vignette Columbia University, visuel environment Health strategy Center)

Accéder aux dernières actualités sur les Phtalates

Lire aussi : PHTALATES: L'exposition prénatale responsable d'eczéma chez l'enfant

Autres actualités sur le même thème