Vous recherchez une actualité
Actualités

VIH-SIDA: 4 fois plus de risque de mort subite cardiaque

Actualité publiée il y a 8 années 1 mois 3 semaines
The Journal of the American College of Cardiology (JACC)

Les patients vivant avec le VIH-sida ont un risque multiplié par 4 de mort subite cardiaque en comparaison de la population générale, nous apprend cette étude de l’Université de Californie de San Francisco, financée par les NIH et publiée dans l’édition du 15 mai du Journal of the American College of Cardiology. Une conclusion primordiale qui engage, selon les auteurs, les cliniciens à surveiller particulièrement ce risque chez les patients séropositifs. L’étude a examiné sur un suivi de 4 ans, les causes de décès chez les patients atteints du VIH à San Francisco afin d’identifier le lien entre la mort subite d'origine cardiaque et l’infection au VIH-sida. L’auteur principal, le Dr Zian H. Tseng, professeur agrégé de médecine à la Division de cardiologie fde l’UCSF explique qu’en étudiant les cas de morts subites cardiaques, il avait remarqué la proportion importante de victimes parmi les personnes vivant avec le VIH. Ainsi, en 2003 et à San Franscisco la mort cardiaque subite avait représenté le plus grand nombre de Décès non liés au sida chez les patients séropositifs. Des décès intervenus chez des personnes dont l’infection à VIH était bien contrôlée.

Un taux de décès de mort subite cardiaque 4 fois plus élevé chez les patients séropositifs : En collaboration avec le Dr Priscilla Hsue, professeur agrégé de médecine à l'UCSF et cardiologue spécialisé dans le VIH, le Dr Zian H. Tseng a donc entrepris cette étude rétrospective auprès de 2.860 patients atteints du VIH et a travaillé à partir des dossiers médicaux, des certificats de décès, des rapports paramédicaux, mené des entretiens avec les membres de la famille et les équipes médicales en charge. Il constate que durant l'étude, 8% des participants sont décédés, les décès cardiaques représentant 15% de la mortalité globale dont, au sein de ce groupe, 86% de mort cardiaque subite. Après ajustement avec les autres facteurs de risque, les chercheurs aboutissent à un taux de décès de mort subite cardiaque 4 fois plus élevé chez les patients atteints du VIH. Explications des auteurs, le VIH modifie l'électrophysiologie du cœur d'une manière si prononcée qu'il provoquerait des anomalies de la conduction. Par ailleurs, certains anti-VIH pourraient prolonger l'intervalle QT (visuel), ce qui entrainerait une augmentation du risque de mort subite. « Les cliniciens doivent être conscients de ce problème potentiel chez les patients vivant avec le VIH et nous devons trouver le moyen de détecter les patients à risque ». Source: Journal of the American College of Cardiology May 22, 2012; 59: 1891 - 1896 “Sudden Cardiac Death in Patients With Human Immunodeficiency Virus Infection” (Visuel NIH- courtesy of Dr. Christopher Newton-Cheh, Massachusetts General Hospital).

Autres actualités sur le même thème