Vous recherchez une actualité
Actualités

ALCOOL et prévention routière: Et les soirées étudiantes?

Actualité publiée il y a 8 années 2 mois 2 jours
Prévention Routière et Assureurs Prévention

Encore une soirée étudiante sur 4 est « open bar » et l’alcool reste omniprésent dans les soirées organisées par les associations étudiantes, on le savait déjà et c’est confirmé par cette étude menée par le Crédoc pour les associations Prévention Routière et Assureurs Prévention, auprès de 267 associations étudiantes organisatrices de soirées étudiantes. Deux associations qui mettent, à la disposition des BDE un nouveau kit de prévention, avec éthylotests, et lancent une campagne "Sam" spéciale soirées étudiantes.

La campagne de prévention pour les Jeunes « Pas de Sam, pas de caisse ! » lancée par les deux associations Prévention Routière et Assureurs Prévention, cible plus spécifiquement les étudiants, en s'appuyant sur les associations étudiantes et les bureaux des élèves (BDE). Non seulement l'alcool est présent dans 99% des soirées organisées mais l'open-bar fréquent, dans une soirée sur 4. Une Association sur 2 ne met pourtant pas d'action de prévention en place à l'occasion de ces soirées étudiantes. Car si 76% des associations reconnaissent la responsabilité morale de l'Association, 42% estiment que le responsable, c'est le conducteur.


L'alcool ? Les accidents de la route constituent la première cause de mortalité chez les jeunes. Les 18­-24 ans représentent 21 % des tués sur la route, pour 9 % de la population. Parmi les tués, 40% le sont dans un accident avec alcool. Selon la Sécurité routière, d'une manière générale, 31% des accidents mortels sont imputables à l'alcool et, dans 92% des cas, le conducteur alcoolisé est un homme. Dans la moitié des soirées étudiantes, le prix de l'entrée donne le droit à au moins une boisson alcoolisée gratuite. Une fois payée l'entrée, dans 7% des soirées, les consommations fortement alcoolisées sont en accès libre, dans 6% les bières sont en accès libre. Finalement, parmi les associations qui servent de l'alcool, 8%, ne font pas payer du tout les boissons servies. Enfin, 30%des organisateurs gérant les commandes prévoient au total, au moins 8 consommations par participant.

Mais aussi le cannabis: Une toute récente étude publiée début octobre dans la revue Epidemiologic Reviews montre que les conducteurs testés positif au cannabis ont deux fois plus de risque que les autres conducteurs d'être impliqués dans des accidents de la route. Une affiche de la campagne, « Pas de joint sans carton » alerte aussi sur les dangers du cannabis au volant.

Les soirées étudiantes, sans obligation d'éthylotests : Si les éthylotests sont dorénavant obligatoires dans les discothèques qui doivent s'équiper de dispositifs "permettant le dépistage de l'imprégnation alcoolique", si ces éthylotests doivent "être visibles et signalés par un support d'information", seules les structures, environ 5.000 en France, discothèques ou bars à ambiance musicale sont concernées.

Un nouveau kit de prévention : Comportant 7 affiches sur le thème de l'alcool, mais également du téléphone au volant, de la drogue et de la vitesse, ce kit devrait permettre de mieux sensibiliser les étudiants. Evidemment, il comprend des éthylotests. Pour le commander un onglet « My Sam » sur Facebook.

Autres actualités sur le même thème