Vous recherchez une actualité
Actualités

ALZHEIMER: Les américains vont-ils enterrer la piste «Amyloïde» ?

Actualité publiée il y a 6 années 1 mois 3 semaines
Science Insider
33 millions de dollars « pour voir »

En décidant d’investir 33 millions de dollars « pour voir », définitivement, les National Institutes of Health prennent aussi la mesure, selon ce billet publié dans Science Insider, des milliards de dollars déjà dépensés en essais cliniques de médicaments visant à empêcher ou à réduire ces fameuses plaques amyloïdes typiques de la maladie d’Alzheimer. Alors que les experts sont aujourd’hui partagés entre un échec définitif après tant de recherches et l’opportunité de s’orienter vers d’autres cibles thérapeutiques, d’autres vers la nécessité de poursuivre, ce « dernier » investissement a pour objectif de savoir si, aux Etats-Unis, la recherche abandonne ou poursuit la piste « Amyloïde ».

 

Car jusque-là, tous les essais de traitements anti-amyloïde ont échoué, mais peut-être en raison d'une administration trop tardive en regard du développement sournois de la maladie.

 

Cette nouvelle initiative qui, au total, explique Science Insider, devrait représenter un investissement de 100 millions de dollars, majoritairement financé par l'Industrie pharmaceutique, est partie intégrante de l'Alzheimer's Prevention Initiative, un programme mobilisant un consortium de scientifiques voués à la recherche de biomarqueurs et de traitements permettant de ralentir ou stopper la maladie. La nouvelle initiative devra tester, en particulier,

 

· un candidat-médicament anti- amyloïde vs placebo sur 650 patients porteurs de 2 copies du gène APOE4. Ce profil génétique est en effet associé à un risque multiplié par 10 de développer une maladie d'Alzheimer tard dans la vie.

 

· Un autre essai aura l'objectif de déterminer plus généralement si le principe anti-amyloïde est capable prévenir efficacement la maladie d'Alzheimer. Mais alors qu'aucun médicament basé sur ce principe n'a encore démontré son efficacité certains experts argumentent qu'une telle voie de recherche reflète l'état de désespoir ressenti dans la communauté scientifique ainsi que dans le grand public sur l'absence de thérapeutique efficace contre Alzheimer.

 

· Un autre essai, The APOE4 trial, teste un autre médicament expérimental anti-amyloïde chez 300 membres d'une famille colombienne qui portent une mutation génétique associée à un risque élevé de maladie d'Alzheimer précoce.

 

 

La recherche américaine pourrait se réorienter vers la prévention : Alors que la maladie d'Alzheimer devrait toucher 10 millions d'Américains en 2050, la recherche pourrait se réorienter vers la prévention de la maladie avant qu'elle ravage le cerveau, plutôt que de revenir sur ses effets en pouruivant notamment l'hypothèse amyloïde. Quelques nouveaux médicaments anti-amyloïde sont cependant encore dans le pipe-line, qui se nomment gantenerumab, solanezumab, et allopregnanolone pour le traitement de la déficience cognitive légère et la maladie d'Alzheimer. Enfin, de grandes études sont déjà en cours sur les mécanismes complexes de la maladie et le rôle du système immunitaire et de l'inflammation du cerveau.

 

 

Autres actualités sur le même thème