Vous recherchez une actualité
Actualités

ALZHEIMER: Les patients pourraient rester en ALD à 100%

Actualité publiée il y a 8 années 8 mois 2 semaines
HAS

La HAS, qui confirme, au 19 octobre, mener une réévaluation des médicaments anti-Alzheimer au sein de la Commission de la Transparence et avoir adopté un avis définitif nous informe que d’ici sa publication, dans les jours qui viennent, elle ne fera aucun commentaire…Le journal La Croix révèle néanmoins que malgré un SMR jugé faible, les médicaments pourraient maintenir leur prise en charge à 100%. Une exception au principe SMR-taux de remboursement? Aujourd’hui, les 4 médicaments indiqués (le donépézil, la galantamine, la rivastigmine et la mémantine) sont pris en charge à 100% par l’Assurance maladie. Leur dernière évaluation date de septembre 2007, par la Commission de la transparence de la HAS, qui avait alors conclu à des effets modestes mais un service médical rendu (SMR) important, du fait de la place du traitement médicamenteux dans la prise en charge des patients. La prise en charge de la maladie d’Alzheimer fait l’objet de rebondissements ces derniers mois : En mai dernier, la HAS avait retiré début mai, suite à décision du Conseil d'Etat, sa recommandation sur la prise en charge de la maladie d'Alzheimer, laissant quelque peu les praticiens dans un vide thérapeutique. Enfin, mi-septembre, le Pr. Ollier, psychiatre-chef de service à l'hôpital Sainte-Anne s'était exprimé pour annoncer que certains médicaments indiqués dans la maladie d’Alzheimer, pourraient ne plus être remboursés intégralement et s'insurger contre ce remboursement. Aujourd’hui, les 4 médicaments pris en charge par l’Assurance maladie pourraient être déremboursés dans le cadre de la Loi de Finance de la Sécurité sociale et de la réduction des dépenses liées aux ALD. SMR faible, prise en charge à 100%??: Selon le journal La Croix, la Commission de transparence de la Haute Autorité de Santé, qui n’a donc pas encore rendu public son avis à ce jour, aurait estimé faible le service rendu par les médicaments anti-Alzheimer mais aurait maintenu un remboursement à 100% des patients traités. Une logique qui va, si elle est confirmée à l’encontre du nouveau principe SMR- taux de prise en charge. Selon La Croix, la contrepartie serait une baisse du prix de ces médicaments, imposée aux laboratoires.. La HAS a débuté ses travaux de réévaluation en juillet dernier et communiquera son avis définitif et les raisons qui l'ont fondé dans quelques jours, sur son site internet. L'évaluation des médicaments en vue du remboursement est une mission de la Commission de la Transparence de la HAS et l'évaluation se déroule selon des procédures décrites dans le règlement intérieur de la Commission, précise la HAS.

Enfin, la HAS met en ligne ce jour plusieurs vidéos pédagogiques sur ce qu'est une réévaluation de classe de médicament par la Commission de la Transparence (CT).

Autres actualités sur le même thème