Vous recherchez une actualité
Actualités

ANTHRAX: 75 scientifiques américains contaminés

Actualité publiée il y a 4 années 5 mois 4 semaines
CDC

L’anthrax, cette arme redoutable et redoutée du bioterrorisme par les américains, qui peut déclencher une infection humaine par inhalation, vient de « frapper 75 scientifiques des US Centers for disease Control and Prevention, lors de manipulations hors protocole de sécurité. Les CDC rassurent, les infections sont sous contrôle et la maladie est peu transmissible d’homme à homme. Retour sur une maladie, la maladie du charbon, qui frappe encore les animaux et l'homme dans certains pays des 5 continents, dont plusieurs pays d'Europe du Sud.

La maladie du Charbon, ou anthrax, touche principalement l'animal, avec une sensibilité variable d'une espèce animale à l'autre, entraînant des infections aiguës et suraiguës. La contamination humaine est plus fréquente via l'animal, la contamination interhumaine est assez rare. La forme respiratoire est la plus fulgurante, les bactéries et les toxines libérées entrainent l'insuffisance respiratoire, l'hypotension et la septicémie et le décès par septicémie et choc exotoxinique. La forme digestive contractée à la suite d'ingestion d'aliments contaminés, entraîne une atteinte de l'œsophage et/ou de l'intestin, puis également la septicémie. La forme cutanée, moins sévère n'est mortelle que dans 5 à 20% des cas et seulement en absence de soins. C'est la forme infectieuse la plus fréquente chez l'Homme (95%).


Les Centers for Disease Control font état d'environ 75 cas de contamination chez des employés -actuellement sous surveillance et/ou sous traitement par antibiotiques- exposés à Bacillus anthracis (anthrax) en raison du non-respect de protocoles de sécurité. Les CDC ont mis en œuvre des mesures de protection et de traitement pour tous les personnels exposés. Les premiers rapports montrent que des échantillons de Bacillus anthracis ont été manipulés dans des laboratoires des CDC ne disposant pas des niveaux de biosécurité nécessaires, pour la recherche de nouveaux modes de détection des agents pathogènes dangereux dans des échantillons environnementaux. Les chercheurs pensant que inactivés, ne portaient pas l'équipement de protection lors de la manipulation des échantillons.

Les autorités sanitaires ont rassuré le public expliquant que la maladie n'est pas transmissible d'homme à l'homme.

Source: CDC CDC Lab Determines Possible Anthrax Exposures: Staff Provided Antibiotics/Monitoring

Pour en savoir plus sur l'Anthrax

Autres actualités sur le même thème

Pages