Actualités

ASTHME: Pilule ou inhalateur, quel est le meilleur?

Actualité publiée il y a 11 années 1 mois 3 semaines
New England Journal of Medicine

Pour la gestion de l’asthme, 2 types de traitements sont possibles, par comprimés “antileucotriènes” (de type Accolate®) ou par inhalation (de type Ventoline®- salbutamol). Ces chercheurs ont à nouveau souhaité tester le comprimé contre l’inhalateur et concluent, dans l’édition du 5 mai du New England Journal of Medicine, qu’un comprimé une fois par jour vaut parfois aussi bien qu'un inhalateur pour contrôler son asthme. Question d’adhésion du patient au traitement…

Les comprimés, appelés antagonistes des récepteurs des leucotriènes, ou antileucotriènes ont été testés dans 2 études sur 650 patients en comparaison des stéroïdes inhalés, en traitement de première ligne dans l'asthme nouvellement diagnostiqué et en traitement d'appoint dans l'asthme non contrôlable par les seuls stéroïdes inhalés. Les antagonistes des récepteurs des leucotriènes (dont la dénomination internationale se termine par –lukast Ex; Accolate®: zafirlukast) qui s'opposent donc aux effets des leucotriènes, sont généralement utilisés, en complément de corticoïdes dans le traitement préventif de l'asthme plutôt que dans le traitement curatif des crises.


L'étude, menée par des chercheurs de plusieurs institutions universitaires du Royaume-Uni et de l'Université McMaster (Canada) comprend 2 essais contrôlés randomisés distincts, conçus pour évaluer si la performance des comprimés était équivalente à celle des inhalateurs, dans la pratique clinique normale, par opposition à la recherche expérimentale, avec des patients participants reflètant aussi ceux de la pratique clinique normale. Le premier essai a comparé les comprimés antileucotriènes aux stéroïdes inhalés chez des patients commençant le traitement de l'asthme. Le second essai a comparé les comprimés antileucotriènes et inhalateurs BALA (Long Acting Beta Agonists), en traitement de complément des stéroïdes inhalés.

Dans ces 2 essais,

· Sur une période de deux ans, la qualité moyenne des scores de vie augmente de la même manière avec les 2 types de traitement (de 0,8 à 1,0 par points).

· à deux mois, les deux groupes de traitement sont équivalents dans leurs scores MiniAQLQ (Mini asthme questionnaire Quality of Life) et ACQ (Asthma Control Questionnaire)

· à deux ans, les scores moyens MiniAQLQ pour les deux traitements sont quasiment équivalents

Les chercheurs suggèrent donc que les comprimés antileucotriènes sont aussi efficaces que les stéroïdes inhalés comme traitement de première intention et en comparaison des inhalateurs BALA, comme traitement d'appoint. Ils aboutissent dans les deux cas à une amélioration de la qualité de vie des patients dans les premiers mois de traitement, avec les 2 types de traitement (comprimé ou inhalateur). Cependant, après deux ans, le score de qualité de la vie s'avère légèrement plus élevé avec le traitement par inhalation. Les auteurs suggèrent que les comprimés ne montrent pas de meilleures performances que les inhalateurs mais qu'ils sont jugés plus faciles à utiliser pour les patients, que les inhalateurs.

Avec les antileucotriènes, il y a donc une bien meilleure adhésion des patients à leur traitement avec 65% des patients adhérant aux comprimés vs 41% pour les corticoïdes inhalés dans le traitement de première intention et 74% vs 46% le traitement d'appoint.

Les auteurs suggèrent que compte tenu de l'équivalence en efficacité des 2 types de traitement, des avantages et inconvénients liés à leur utilisation, les médecins doivent faire un choix thérapeutique en fonction de l'adhésion du patient et de son expérience éventuelle du traitement.