Vous recherchez une actualité
Actualités

AUTISME: Le propranolol, pour développer le langage et la communication

Actualité publiée il y a 7 années 11 mois 3 semaines
Cognitive and Behavior Neurology

Le propranolol a été utilisé pendant des décennies avec des effets secondaires minimes, en particulier dans le traitement de l'hypertension artérielle. Les chercheurs MU sont les premiers à étudier les bénéfices du médicament dans le traitement de l'autisme. Les premiers résultats de cette étude de l’université du Missouri, publiée dans la revue scientifique Cognitive and Behavior Neurology démontrent les bénéfices prometteurs du propranolol pour améliorer les fonctions d’expression orale et sociales des personnes atteintes d'autisme.

La plupart des interventions pharmacologiques pour les personnes atteintes d'autisme ciblent des troubles psychiatriques, dont l'agressivité, l'anxiété ou des comportements obsessionnels, précisent les auteurs du département Neurologie and Psychologie de l'Université du Missouri.


Le propranolol est un bêta-bloquant utilisé, entre autres indications, dans le traitement de l'hypertension artérielle et de certains troubles du rythme ainsi que pour certaines indications de l'anxiété.

Ces scientifiques ont étudié l'utilisation du propranolol pour améliorer les symptômes de l'autisme et suggèrent que le propranolol est prometteur pour l'amélioration des fonctions de communication sociales."Nous pouvons clairement affirmer que le propranolol a non seulement le potentiel d'améliorer le développement du langage mais aussi la communication visuelle par l'établissement d'un contact visuel avec les autres, explique l'auteur, David Beversdorf, professeur agrégé et expert de l'autisme.

Le propranolol peut aider significativement les personnes atteintes d'autisme à s'adapter aux différentes situations sociales. L'étude a été menée sur 14 participants adolescents et adultes atteints d'autisme et 14 témoins appariés qui ont du accomplir 2 tests de reconnaissance des mots et de fluidité orale. 1 test a été effectué 60 minutes après l'administration de 40 mg de propranolol par voie orale et un test après placebo, le tout en double aveugle et de façon inversée. Le propranolol améliore les performances de fluidité, d'aisance avec les autres effets attendus sur le rythme cardiaque et la pression artérielle.

Comme s'il n'y avait pas de stress…Le propranolol agit en réduisant l'effet de la noradrénaline provoquée par le stress et permet au cerveau de fonctionner comme s'il n'y avait pas de stress. Chez les personnes atteintes d'autisme, les neurotransmissions fonctionnent différemment. Les chercheurs pensent que le médicament peut agir sur ces neurotransmissions et améliorer les processus et le fonctionnement dans les domaines de la communication orale et visuelle. «Quand des personnes en bonne santé sont soumises à un stress, leurs neurones s'activent de manière accélérée, en réaction à l'agent stressant, ce qui ne permet pas, sur le moment, de nouvelles arrivées de données (inputs) au cerveau», explique le Pr. Beversdorf. "Pourtant, pour résoudre des problèmes difficiles, nous avons besoin d'informations provenant de sources distantes. Nos données suggèrent que les personnes atteintes d'autisme ont une difficulté similaire à accéder à des sources distantes d'information (des paroles ou des regards) durant les tâches de communication.

Dans des études antérieures, les scientifiques avaient déjà constaté que le propranolol peut aider les personnes autistes à résoudre des tâches simples ou des anagrames. Le propranolol peut aussi améliorer la fluidité et l'aisance à l'oral, qui exige une compréhension des mots et une connectivité améliorée entre les différentes régions du cerveau.

Source: Cognitive and Behavior Neurology. 24(1):11-17, March 2011doi: 10.1097/WNN.0b013e318204d20e “Effect of Propranolol on Word Fluency in Autism” (Visuel NIH, vignette Autism Speaks)

Accéder aux dernières actualités sur l'Autisme

Autres actualités sur le même thème