Vous recherchez une actualité
Actualités

BOISSONS LIGHT: Un risque de décès accru de 50% chez les femmes âgées

Actualité publiée il y a 4 années 8 mois 2 semaines
American College of Cardiology

Consommer trop de boissons light peut entraîner des problèmes cardiaques chez les femmes ménopausées, constate cette large étude menée sur près de 60.000 femmes. Les conclusions, présentées à la 63ème Réunion annuelle de l’American College of Cardiology, font valoir une augmentation globale de 50% des décès de cause cardiovasculaire.

Les chercheurs ont analysé l'association entre le régime alimentaire et la consommation de boissons et les facteurs de risque cardiovasculaire en suivant 59.614 femmes sans antécédent cardiovasculaire, participant à l'étude Women's Health Initiative Observational Study durant près de 9 ans. Les données d'apports alimentaires ont été fournies par questionnaire alimentaire, sur 3 mois. Les boissons prises en considération comprenaient les sodas light et les boissons aux fruits allégées.


A l'issue de l'étude,

· 8,5% des participantes consommant 2 boissons ou plus par jour, avaient subi un événement cardiaque,

· 6,9% pour 5 à 7 boissons par semaine,

· 6,8% pour 1 à 4 boissons par semaine,

· 7,2% pour 0 à 3 boissons par mois.

Ainsi, les femmes ménopausées en bonne santé qui consomment 2 boissons light ou plus par jour ont un risque accru de crise cardiaque, d'accident vasculaire cérébral (AVC) ou d'autres maladies cardio-vasculaires par rapport aux femmes qui n'en consomment rarement ou jamais : 2 sodas light ou plus par jour sont associés à,

· un risque accru de 30% d'événement cardio-vasculaire,

· un risque accru de 50% de décès de cause cardiovasculaire.

Ces associations persistent même après ajustement avec les facteurs de confusion possibles, comme les données sociodémographiques et d'autres facteurs de risque cardiovasculaires ou comorbidités, tels que l'IMC, le tabagisme, l'hormonothérapie, l'activité physique, la consommation de sel, le diabète, l'hypertension, un taux élevé de cholestérol ou de sucre. D'ailleurs, les femmes qui consommaient 2 boissons light par jour ou plus étaient plus jeunes, plus susceptibles de fumer, d'avoir un diabète, une HTA et un IMC élevé.

Des résultats qui confirment ainsi, sans surprise, l'association entre les boissons light, le syndrome métabolique et sa conséquence, la maladie cardiovasculaire. Ici, chez les femmes ménopausées. L'étude s'est cantonnée à démontrer l'association mais les chercheurs vont maintenant travailler à expliquer la relation entre la consommation de boissons light et la santé cardiaque.

Source: American College of Cardiology Diet Drink Consumption and the Risk of Cardiovascular Events: A Report from the Women's Health Initiative (Visuel © artjazz - Fotolia.com)

Lire aussi:

BOISSONS LIGHT: Ont-elles un impact sur la santé? -

Les BOISSONS ÉNERGISANTES altèrent la fonction cardiaque

SODAS LIGHT: Leur consommation quotidienne favorise l'AVC

SODAS LIGHT : Un risque considérablement accru d'AVC -

Autres actualités sur le même thème

Pages