Vous recherchez une actualité
Actualités

CANCER: Un mécanisme qui bloque la croissance des cellules cancéreuses

Actualité publiée il y a 7 années 8 mois 4 semaines
Journal of Cell Science

Un mécanisme qui stoppe la croissance des cellules cancéreuses, comme si il les privait d'une protéine clé indispensable à leur reproduction, c’est ce qu’a découvert cette équipe de recherche de l’Université de Pittsburgh, soutenue par les National Institutes of Health. Ces résultats, publiés dans l’édition de février du Journal of Cell Science pourraient mener à un nouveau médicament qui combiné aux traitements actuels, booste la mort des cellules cancéreuses.

Privées d'une protéine clé, certaines cellules cancéreuses sont incapables de bien se diviser, explique le Pr Richard M. Cyert, professeur de pharmacologie moléculaire à l'Institut du Cancer de l'Université de Pittsburgh. «Notre étude est la première à expliquer comment modifier cette protéine à un moment clé de la reproduction cellulaire peut arrêter la croissance du cancer. L'espoir avec cette découverte est de pouvoir développer un nouveau type de médicament qui cible ce processus et pourrait agir en synergie avec les traitements actuels ». Toutes les cellules ont un réseau de mitochondries -ces minuscules structures à l'intérieur des cellules essentielles à la production d'énergie et au métabolisme. Or la protéine DRP1 (Dynamin-related protein 1) permet la fission mitochondriale, le processus par lequel une mitochondrie se divise en 2 nouvelles mitochondries. La déficience en DRP1 pour des cellules de cancer du sein ou du poumon entraîne un vaste réseau de mitochondries fusionnées entre elles. Ces cellules cancéreuses déficientes sont incapables de se diviser en nouvelles cellules et la croissance du cancer s'arrête. Un composé qui booste la mort des cellules cancéreuses : Après avoir identifié ce processus pour stopper la croissance des cellules cancéreuses en inhibant DRP1, les scientifiques ont cherché, parmi les composés existants ceux qui pouvaient entraîner un mécanisme similaire. Les chercheurs ont découvert un composé appelé Mdivi-1 qui entraîne les cellules cancéreuses à se comporter comme lorsqu'elles sont déficientes en DRP1. Testé sur des cellules cancéreuses en laboratoire Mdivi-1 agit comme si il privait les cellules cancéreuses de DRP1. Utilisé en association avec le cisplatine, un médicament déjà utilisé dans le traitement de nombreux cancers solides, le médicament induit une mort rapide d'une grande variété de cellules cancéreuses. Mdivi-1 booste l'efficacité du cisplatine. Les chercheurs souhaitent pouvoir tester Mdivi-1 par des essais cliniques.

Autres actualités sur le même thème