Vous recherchez une actualité
Actualités

COOPÉRATION MULTIDISCIPLINAIRE: La confiance, base du carnet d'adresses

Actualité publiée il y a 9 années 2 mois 3 semaines
Pratiques et Organisation des Soins

C’est la confiance avant tout, créée par les rencontres et des connaissances universitaires ou lors de formations médicales qui influence les médecins généralistes dans leur mode de constitution du carnet d'adresses de correspondants médicaux, paramédicaux et sociaux. Un carnet d’adresses toujours très utilisé et peu modifié une fois constitué. C’est la principale conclusion de cette étude, publiée dans l’édition de décembre de la revue à comité scientifique, Pratiques et Organisation des Soins. Contexte : Les généralistes jouent un rôle pivot dans le parcours de soins. Ils conseillent très souvent au patient des noms de confrères, principalement en fonction de critères relationnels, l’habitude de travailler avec ces confrères et la certitude qu’ils les tiendront informés. 40 % des généralistes considèrent que depuis l’instauration du dispositif du médecin traitant, leur place dans le parcours de soins s’est affirmée grâce à une meilleure définition du partage des rôles avec leurs confrères spécialistes. Parallèlement, 40% des généralistes déclarent adhérer à des « réseaux de santé ».

En utilisant la méthode des entretiens approfondis, les auteurs ont interviewé 24 médecins généralistes (MG) du Maine-et-Loire.


Les critères clés : La confiance s'avère un élément-clé de la création de ce carnet. La confiance créée par les rencontres, la compétence technique du correspondant – nécessaire avec l'évolution de la médecine mais aussi le fait d'être de la même génération et de la même origine sociale sont aussi des facteurs influents.

D'autres critères émergent : une attitude déontologique du généraliste et de ses correspondants, le choix du milieu libéral, la disponibilité du praticien et la personnalité du patient qui influence l'orientation vers un professionnel de santé choisi.

Un besoin, enrichir son carnet : Les médecins interrogés souhaiteraient disposer d'éléments supplémentaires pour enrichir leur carnet : développer des rencontres, avoir une meilleure communication avec le milieu hospitalier, connaître les dépassements d'honoraires. L'ensemble de ces observations pourrait donner lieu à des travaux complémentaires quantitatifs afin de mieux cerner ces tendances.

3 résultats « de fond » sur le carnet d'adresses :Trois éléments sont retrouvés chez tous les MG interrogés : leur carnet d'adresses est un outil très utilisé, en moyenne 3,7 fois par jour (de une à dix fois par jour selon les médecins) ; tous les médecins ont plusieurs correspondants pour une même spécialité et le carnet d'adresses, une fois constitué, est très peu, voire rarement, modifié.

Source : Prat Organ Soins. 41(4):331-339 « Le carnet d'adresses des médecins généralistes Télécharger le document , Drees « Les médecins généralistes : un réseau professionnel étendu et varié », mise en ligne Maurice Chevrier, Santé log, le 13 janvier 2012 Accéder à l'Espace Médecins