Vous recherchez une actualité
Actualités

COUPLE: Parentalité partagée, meilleure sexualité

Actualité publiée il y a 4 années 3 mois 3 semaines
ASA

Une répartition égalitaire entre la mère et le père des droits de garde et d’éducation des enfants promet aux parents une relation de couple et une sexualité plus épanouie, constate cette étude de la Georgia State University (GSU). Les conclusions, présentées à la 110è Réunion annuelle de l’American Sociological Association (ASA) sont en faveur, pour les parents cette fois, d’une parentalité partagée et équilibrée.


L'étude a analysé les données de 487 couples hétérosexuels, tous parents et répartis selon le partage de leur parentalité, évaluée sur 3 dimensions, la garde physique / émotionnelle, l'interaction avec les enfants, et la surveillance passive.

- Les couples au sein desquels la femme assume la plupart ou la totalité (au moins 60%) de la garde des enfants,

- les couples au sein desquels l'homme assume la plupart ou la totalité de la garde des enfants,

- et les couples au sein desquels l'homme et la femme partagent la garde des enfants (chaque partenaire en assume entre 40 et 60%).

Les chercheurs ont également examiné la qualité de la relation au sein de chaque couple sur la base de la satisfaction de la relation, les conflits, la fréquence et la qualité des relations sexuelles.

L'analyse montre que lorsque les femmes sont responsables de la plupart ou de la totalité de la garde des enfants, les partenaires signalent des relations et une vie sexuelle de moindre qualité vs les couples à parentalité partagée.

Parentalité et sexualité : Daniel L. Carlson, professeur de sociologie à la GSU, souligne que le seul mode de garde qui apparaît vraiment problématique et néfaste à la qualité de la relation au sein du couple est lorsque la femme assume la plupart ou la totalité de la garde des enfants. Car, contrairement, aux mères, les pères peuvent assumer la plupart ou la totalité de ces responsabilités sans effets négatifs sur la qualité de la relation du couple. En outre, les couples dans lesquels les hommes sont très investis dans leur parentalité ont une relation sexuelle spécifique : les hommes déclarent avoir une vie sexuelle de très faible qualité, en revanche « leurs » partenaires féminines déclarent une sexuelle de grande qualité.

Une limite cependant : L'auteur remarque que la recherche a été limitée aux couples hétérosexuels et qu'il serait intéressant de réunir les mêmes des données sur les couples de même sexe. Dans de prochaines recherches, l'équipe souhaite étudier les mécanismes qui expliquent pourquoi les couples qui ont un mode de garde des enfants plus égalitaire rapportent un niveau de satisfaction sexuelle plus élevé.

Source: American Sociological Association's 110th Annual Meeting The Division of Childcare, Sexual Intimacy, and Relationship Quality in Couples

Plus d'études sur la Parentalité

Autres actualités sur le même thème