Vous recherchez une actualité
Actualités

COUVERTURE VACCINALE: Les Français ne vont pas jusqu'au bout

Actualité publiée il y a 5 années 11 mois 1 semaine
InVS- BEH

Ces nouvelles données sur les couvertures vaccinales (CV) chez les enfants et les adolescents publiées dans ce Bulletin hebdomadaire (BEH) de l’Institut de veille sanitaire, rappelle à nouveau de larges insuffisances, donc le faible suivi des recommandations vaccinales et pose à nouveau la question de la faible adhésion à la vaccination et de la nécessité de nouvelles campagnes de vaccination ciblées, en particulier sur la nécessité d’un suivi complet du schéma vaccinal.

Des données issues d'un nouvel outil, présenté dans cette même édition, l'outil Échantillon généraliste des bénéficiaires (EGB) qui permet de fournir plus rapidement ces données de couverture vaccinale (CV). Basé sur un échantillon représentatif des bénéficiaires des principaux régimes de l'assurance maladie et sur les données de remboursement issues de cet échantillon, ce dispositif reste néanmoins plus adapté aux vaccinations de l'enfant, car, en ce qui concerne les adultes, une part importante des vaccinations lui échappe, comme les vaccinations en médecine du travail, en médecine des voyages ou dans les centres de vaccination publics.


Les CV rougeole, rubéole, oreillons (RRO), hépatite B et contre les infections à papillomavirus humain (HPV), évaluées ainsi à l'aide de l'EGB, laisse encore apparaître des insuffisances, en particulier sur

· la rougeole (Vaccin RRO) avec une CV pour la 2e dose, malgré une forte progression et un avancement de l'âge à la vaccination qui se poursuit en 2011. Ainsi, si la première dose atteint plus de 90% de CV –ce qui reste néanmoins inférieur à l'objectif de 95%), la CV de la 2de dose est comprise entre 52% (EGB) et 60% (certificats de santé). Malgré les campagnes de rappel, l'insuffisance de la CV persiste, depuis 2008, début des fortes épidémies françaises qui ont fait que la France cumule toujours aujourd'hui près de 15% de l'incidence en Europe.

· Idem pour la vaccination contre l'hépatite B pour laquelle il est recommandé de recevoir 3 doses de vaccins aux âges de 2 et 4 mois et entre 16 et 18 mois. Si, à 6 mois, 85,7% des enfants nés en 2011 avaient débuté une vaccination contre l'hépatite B et si la CV 1 dose progresse, à 24 mois, selon l'EGB, seuls 58,2% des enfants nés en 2009 ont bien reçu leurs 3 doses de vaccin contre l'hépatite B. Une couverture là-encore insuffisante.

· Idem pour le vaccin HPV pour lequel la couverture complète reste faible puisqu'elle n'atteint que 29,9% chez les jeunes filles de 15 à 17 ans, ce qui confirme globalement les conclusions d'une précédente enquête (Vaccinoscopie®), qui aboutissait à 34% des jeunes filles de 15 ans, en 2011, complètement vaccinées contre le HPV.

Avec un suivi des recommandations vaccinales bien insuffisant, la question de la faible adhésion à la vaccination est reposée. Ainsi, si les données de l'EGB laissent entrevoir depuis 2012, une augmentation des remboursements de vaccins RRO chez les adolescents et les jeunes adultes, elles indiquent une tendance à la baisse de la couverture des jeunes filles de 14 ans en 2011. En 2012, les objectifs de couverture vaccinale fixés par la loi de santé publique étaient d'au moins 95% pour toutes les vaccinations et 75% pour la grippe.


Interstitiel escarre

Autres actualités sur le même thème

Pages


Interstitiel escarre