Vous recherchez une actualité
Actualités

DÉPAKINE: Tératogène chez les femmes et spermicide chez les hommes?

Actualité publiée il y a 6 années 1 mois 2 semaines
Médicament

Le valproate, principe actif de la Dépakine ® présente des effets tératogènes c’est-à-dire de malformations chez le fœtus dont la mère a été traitée. Depuis novembre 2014, le Comité CMDh* de l’Agence européenne du Médicament (EMA) a renforcé les mises en garde sur l'utilisation des médicaments à base de valproate chez les femmes et les filles en raison du risque de malformations et de problèmes de développement chez leurs bébés exposés in utero. Les données d’études sont claires : 30 à 40% des enfants d'âge préscolaire exposés in utero au valproate présentent des retards de la marche et du langage, des troubles de mémoire et du développement et des capacités intellectuelles réduites. Le médicament présente donc des risques clairs chez les femmes, mais qu’en est-il chez les hommes ?

Depuis fin 2014 en Europe, -et en France avec le renforcement des conditions de prescription et de délivrance des spécialités à base de Valproate et dérivés (Dépakine®, Dépakote®, Dépamide®, Micropakine® et génériques) de mai 2015- les médecins ne doivent plus prescrire de spécialités à base de Valproate pour le traitement de l'épilepsie ou du trouble bipolaire (ou de la migraine) chez les femmes enceintes, les femmes qui peuvent devenir enceintes ou chez les filles. Avec une information pour les patientes pour lesquelles le valproate est la seule option de traitement. On connaît donc bien les risques chez les femmes.


Ces effets tératogènes ont été documentés par de nombreuses études publiées ces 10 dernières années. Leurs résultats suggèrent un risque accru d'environ 11% de malformations à la naissance (anomalies du tube neural et fente palatine), de retards de la marche et du langage et de troubles de mémoire et du développement chez 30 à 40% des enfants d'âge préscolaire exposés in utero, des capacités intellectuelles réduites, un risque accru de troubles du spectre autistique et de déficit de l'attention avec hyperactivité (TDAH).

On parle moins des effets chez les hommes. Pourtant ils restent sujet à débat. D'abord parce que le taux de fécondité est réputé nettement plus faible chez les hommes épileptiques qu'en population générale.
La notice du médicament évoque, au nombre des effets indésirables possibles, un impact sur la spermatogénèse et en particulier, une diminution de la mobilité des spermatozoïdes.

Plusieurs études suggèrent des modifications dans les qualités du sperme chez les hommes atteints d'épilepsie et traités par le valproate, avec parfois des résultats contradictoires. Certes le débat porte sur les causes, est-ce la maladie ou le traitement qui entraine cette fertilité réduite chez les patients atteints d'épilepsie ?
Dès 1999, dans la revue Epilepsia, une revue de cas d'un patient épileptique, père avant le début de son traitement montre que son sperme perd, au bout de quelques mois de traitement, à la fois sa concentration, sa motilité et est analysé à 100% à structure anormale. D'autres études suggèrent que le valproate semble associé à certaines anomalies du sperme et à une taille légèrement réduite des testicules. Citons enfin cette toute récente étude publiée dans le Journal of Clinical Neuroscience qui conclut à une association dose-dépendante (et sur la durée et sur la dose) entre valproate et réduction de la fertilité.

Cependant, de nouvelles recherches restent nécessaires pour documenter les effets des antiépileptiques sur la fertilité masculine.

Source: EMA 21/11/2014 CMDh agrees to strengthen warnings on the use of valproate medicines in women and girls

ANSM 26/05/2015 Renforcement des conditions de prescription et de délivrance des spécialités à base de Valproate et dérivés (Dépakine®, Dépakote®, Dépamide®, Micropakine® et génériques) du fait des risques liés à leur utilisation pendant la grossesse - Point d'information

Epilepsia. 1999 Apr;40(4):520-1. Male infertility: possible association with valproate exposure

Eur J Neurol. 2003 Sept Alterations in semen parameters in men with epilepsy treated with valproate or carbamazepine monotherapy

Journal of Clinical Neuroscience March 2015 doi:10.1016/j.jocn.2014.08.029 Seminal fluid analysis and testicular volume in adults with epilepsy receiving valproate

Autres actualités sur le même thème