Vous recherchez une actualité
Actualités

e-CIGARETTE: 16% des jeunes utilisateurs n'ont jamais fumé

Actualité publiée il y a 4 années 3 mois 2 semaines
BMC Public Health

16% des adolescents, utilisateurs de cigarettes électronique, déclarant n’avoir jamais fumé de « vraies » cigarettes, c’est une conclusion, ici, de chercheurs de Liverpool qui prête à penser que l’e-cigarette pourrait être, pour cette cible, une passerelle vers la nicotine. Seconde conclusion, un usage significativement associé –comme l’est le tabagisme-avec l’excès d'alcool ou le binge drinking. Cette étude, présentée dans la revue BMC Public Health, relance la question des conditions d’accès des jeunes au dispositif.

Alors qu'1,3 milliard de personnes fument de vraies cigarettes, et que la moitié risque sa vie, la e-cigarette apparait comme un espoir pour 80% des fumeurs qui souhaitent arrêter et y voient un moyen plus facile d'échapper aux maladies et aux risques du tabac. Même si les questions des effets à long terme pour la santé -dont ceux de la nicotine- et de la réglementation de mise sur le marché du dispositif restent posées. De l'autre côté, l'expérimentation et le risque passerelle vers le tabac chez les jeunes posent aussi question, alors qu'un nombre croissant d'adolescents essaie ou utilise la e-cigarette et que, chez les jeunes, son usage est aujourd'hui supérieur à la consommation de produits du tabac, selon le dernier bilan américain (source NIAID- Monitoring the Future). Ainsi, ici, l'étude confirme que 25% des 16.000 adolescents interrogé ont essayé la e-cigarette et 16% sans avoir jamais fumé de cigarettes classiques.


Il s'agit d'une enquête transversale menée auprès de 16.193 jeunes britanniques, âgés de 14 à 17 ans, ayant pris en compte l'âge, le sexe, la consommation d'alcool, le tabagisme et le tabagisme parental et l'usage de l'e-cigarette. L'analyse montre que,

· 1 jeune sur 5 -soit 19,2%- a expérimenté l'e-cigarette,

Ø les jeunes y ayant accès sont

· à 36% des fumeurs réguliers (de cigarettes),

· à 11,6% des fumeurs qui fument en buvant,

· à 13,6% des ex-fumeurs,

· 23,3% ont essayé de fumer, mais sans recommencer,

· à 15,8% des « jamais-fumeurs »

L'usage de l'e-cigarette s'avère également associé

· au fait d'être de sexe masculin,

· d'avoir des parents fumeurs,

· et à la consommation d'alcool.

Le lien entre les e-cigarettes et la consommation d'alcool s'avère particulièrement significatif chez les jeunes qui n'ont jamais fumé de cigarettes classiques.

Des résultats qui confirment, pour les auteurs, la fonction récréative plutôt que substitutive de l'e-cigarette chez les jeunes. La question reste l'évaluation du nombre de jeunes qui ont aujourd'hui recours au dispositif plutôt qu'à la vraie cigarette et de la poursuite de ces comportements plus tard dans la vie.

Source: BMC Public Health March 31 2015 doi:10.1186/s12889-015-1618-4 Associations between e-cigarette access and smoking and drinking behaviours in teenagers (Vignette NHS, visuel Fotolia)

Plus d'études sur e-cigarette et santé

Lire aussi : e-CIGARETTE: Permet-elle de sortir la société du tabac ?

E-CIGARETTE: Une grande opportunité pour la Santé publique?

E-CIGARETTE: Son usage dépasse le tabac chez les jeunes -

Autres actualités sur le même thème