Vous recherchez une actualité
Actualités

GREFFE: Des poumons conservés durant 11 heures avant l'intervention

Actualité publiée il y a 6 années 1 semaine 1 jour
KU Leuven

C’est une première mondiale réalisée au Centre hospitalier universitaire de Louvain (Belgique). Des poumons en attente de greffe ont pu être conservés durant 11 heures –à l’extérieur du corps du donneur- car le receveur devait, prioritairement recevoir une greffe de foie. L'équipe pluridisciplinaire de transplantation de Louvain a réussi cette performance, grâce à une machine qui fournissait et extrayait l’oxygène à température ambiante.

C'est la période de conservation la plus la longue jamais observée. Le patient qui souffrait d'une insuffisance pulmonaire chronique, avait développé une maladie hépatite aiguë et était tombé dans Le coma. La seule option possible pour ce patient atteint de maladie du poumon et du foie en phase terminale était la transplantation conjointe des deux organes.


Un type de transplantation qui représente un vrai défi sur le plan du timing, explique le Dr Dirk Van Raemdonck qui a participé à l'intervention. Normalement, la greffe du poumon est effectuée avant la greffe du foie mais une greffe de poumon ne peut réussir que si le foie fonctionne correctement. C'est pourquoi l'équipe devait transplanter le foie avant les poumons et donc être capable de « garder les poumons en vie » suffisamment longtemps.

C'est, avec cette greffe très particulière, une nouvelle technique de conservation qui vient de faire ses preuves. Les Poumons n'ont pas été mis dans la glace mais ont été conservés grâce à une machine, OCS LUNG ™ qui a apporté et retiré continuellement l'oxygène dans les poumons à température ambiante. Mais, quoiqu'il en soit, une conservation durant 11 heures sans effets négatifs ne s'était jamais vue auparavant et c'est la preuve que la machine (cf visuel de gauche) permet non seulement de préserver les poumons à l'extérieur du corps, plus longtemps mais permet de conserver, pour la transplantation, un organe de qualité et sans détérioration de la fonction pulmonaire. A noter, alors que la technique pas n'est pas prise en charge par l'assurance, ici, les coûts de transplantation ont été intégralement pris en charge par les Hôpitaux de Louvain et le fabricant de la machine.

Cette transplantation avait lieu en juillet dernier. Depuis, le patient a quitté l'hôpital et est en bonne santé.


Source:
Communiqué Université de Louvain World first: lungs awaiting transplant preserved 11 hours outside body (Visuels Université de Louvain et TransMedics)

Actualités sur la Greffe

Autres actualités sur le même thème