Vous recherchez une actualité
Actualités

GROSSESSE: L'apport d'acide folique réduit certains cancers chez l'enfant

Actualité publiée il y a 7 années 6 mois 3 semaines
Pediatrics

L'enrichissement prénatal en acide folique du régime alimentaire ou par supplémentation, peut réduire l'incidence du cancer du rein et des tumeurs cérébrales chez l’Enfant, selon cette étude de l'Université Washington et de l’Université du Minnesota. Ces conclusions, publiées dans l’édition du de la revue Pediatrics, viennent enrichir la recommandation actuelle de consommation prénatale d'acide folique en prévention du risque d’anomalies du tube neural chez les bébés.

Le Pr Kimberly J. Johnson, professeur adjoint à l'École Brown de l'université Washington et son équipe montrent que l'apport prénatal d'acide folique réduit l'incidence de tumeur de Wilms, un type courant de cancer du rein et d'un type de cancer du cerveau, les tumeurs primitives neuro-ectodermiques (PNET : primitive neuroectodermal tumors).


Les chercheurs avaient constaté que les taux d'incidence de tumeur de Wilms avaient augmenté de 1986 à 1997 aux Etats-Unis, puis avaient diminué ensuite, une inversion de tendance qui coïncidait avec l'apport de 400 microgrammes d'acide folique par jour recommandé par la FDA dès 1988 puis en 1992 aux femmes en âge de procréer.

Cette analyse, basée sur les données de 1986-2008 du National Cancer Institute, a porté sur 8.829 enfants suivis de 1986 à 2008, de leur naissance à l'âge de quatre ans et ayant été diagnostiqués avec des tumeurs malignes. Les taux d'incidence de tumeur de Wilms (WT) et de tumeurs PNET s'avèrent nettement inférieurs avec l'apport d'acide folique alors que les taux d'incidence des autres cancers restent inchangés. Les auteurs soulignent la difficulté de recommander ou non cette supplémentation, au départ souhaitée pour réduire les anomalies du tube neural chez les nouveaux nés, sachant qu'un enrichissement peut aussi causer des effets indésirables, tels que justement le développement de cancers ou de lésions précancéreuses. Mais ils démontrent ici que l'enrichissement en acide folique a permis de diminuer l'incidence de certains cancers et n'a pas d'impact sur les autres cancers.

Source: Pediatrics 2011-3418; published ahead of print May 21, 2012, doi:10.1542/peds.2011-3418 Childhood Cancer Incidence Trends in Association With US Folic Acid Fortification (1986–2008) (Visuel © Ilike - Fotolia.com)

Accéder aux actualités sur l'Acide folique

Lire aussi : ACIDE FOLIQUE pour la Mère, meilleurs résultats fonctionnels pour l'Enfant

Autres actualités sur le même thème