Vous recherchez une actualité
Actualités

HOMOSEXUALITÉ: Soutenir son enfant dans son coming out est crucial pour sa santé

Actualité publiée il y a 7 années 7 mois 3 jours
Journal of Homosexuality

Cette étude de l'Université de Boston School of Public Health (BUSPH) montre que les deux tiers des lesbiennes et des adultes gays ou bisexuels ont reçu un soutien positif de leurs parents après s’être déclarés. Ce soutien des parents révèle, dans la dernière édition du Journal of Homosexuality, d’importantes implications bénéfiques pour la santé de leurs enfants, avec, en particulier une incidence réduite de troubles psychologiques, d’usage de drogue ou autres comportements à risque.

La chercheuse Emily Rothman, professeur agrégé de sciences de la santé communautaire à la BUSPH explique, que selon son étude, menée dans le Massachusetts, les trois quarts des personnes lesbiennes, gays et bisexuelles ont fait leur « coming out » auprès de leurs parents et généralement aux alentours de l'âge de 25 ans.


Emily Rothman et ses collègues ont interrogé 5.658 adultes âgés de 18 à 64 ans et pris en compte, leur coming out (ou non), leurs relations avec leurs parents, l'âge, la race, le niveau d'éducation…La réponse des parents, à ce coming out conduit à des résultats différents de santé, selon les chercheurs. Les hommes gays et bisexuels en contradiction avec leurs parents ou non « soutenus », ont un risque de 6 à 7 fois plus important de dépression grave et d'ivresses, alors que les femmes lesbiennes et bisexuelles ont un risque multiplié par 5 de développer une grave dépression et multiplié par 11 de consommer de la drogue.

Les résultats sont différents selon le sexe : « Il est possible que le stress de ne pas divulguer votre sexualité à vos parents affecte les hommes et les femmes différemment», explique l'auteur. «En général, les hommes gays et bisexuels peuvent être en mesure de mener leur vie sexuelle en dehors de leurs parents avec moins de stress ».

L'auteur rappelle les taux élevés de suicide et d'automutilation chez les jeunes lesbiennes, gays et bisexuels et donc la nécessité de promouvoir une meilleure santé chez ces jeunes. Par exemple, ils suggèrent aux académies nationales de pédiatrie de développer et de diffuser des lignes directrices ou des recommandations à destination des pédiatres et des parents d'adolescents sur le soutien à apporter aux enfants homosexuels ou bisexuels.

Source: Journal of Homosexuality Volume 59, Issue 2, 2012 DOI:10.1080/00918369.2012.648878 «Parents' Supportive Reactions to Sexual Orientation Disclosure Associated With Better Health: Results From a Population-Based Survey of LGB Adults in Massachusetts” (Visuel © laurent hamels - Fotolia.com)

Lire aussi: PARENTALITÉ: Savoir l'exprimer face à des enfants transgenres

HOMOSEXUALITÉ: Le “coming out” est-il toujours une bonne chose?

PSYCHO: L'homophobie est-elle une sorte d'autophobie?

Autres actualités sur le même thème