Vous recherchez une actualité
Actualités

INFECTIONS NOSOCOMIALES: Le lavage des mains réduit de 50% les taux d'infections

Actualité publiée il y a 7 années 6 mois 2 semaines
BMJ

Les taux d’infections au Staphylococcus aureus résistant à la méticilline SARM et à C. difficile ont chuté dans les hôpitaux après une campagne britannique sur l'hygiène et le lavage des mains, selon ce bilan de l'University College London (UCL) publié dans l’édition du 3 mai du British Medical Journal. Peu importe que l’effet ait été constaté dans les hôpitaux britanniques, ces résultats confirment l’efficacité de ce type de campagne et des mesures d’hygiène pour lutter efficacement contre les infections nosocomiales.

Ces données qui portent sur la période 2004 et 2008 analysent les effets de la campagne Clean Your Hands lancée en 2004 au Royaume-Uni. La campagne comportait la fourniture de solutions hydro-alcooliques pour les mains au chevet de chaque patient, la pose d'affiches rappelant aux professionnels de santé de se laver les mains, une vérification régulière de l'hygiène des mains, la fourniture de documents incitant les patients de rappeler aux professionnels de se laver les mains… Les organismes centraux d'approvisionnement du NHS ont passé des commandes pour les hôpitaux britanniques et vérifié que tous les produits répondent aux normes d'efficacité et de sécurité.


Les chercheurs ont examiné l'association entre les achats de solutions hydro-alcoolique pour les mains et de savon liquide de 187 groupes hospitaliers britanniques et les tendances d'incidence des infections nosocomiales comme celles à SARM et à Clostridium difficile (C. difficile). Les auteurs de l'UCL constatent que ces achats ont triplé dans les quatre années de l'étude, allant de 22ml par patient et par jour à 60ml par patient et par jour. Au cours de la même période, les taux d'infections à SARM ont été réduits de moitié et à C. difficile de plus de 40%.
Tous les types d'infections montrent une baisse continue durant la période d'étude.

· Les commandes de savon liquide et de solutions ont triplé dans les 4 années de l'étude, de 22ml à près de 60ml par patient par jour lit.

· Le taux d'infections à SARM est passé de 1,88 cas pour 10.000 journées d'hospitalisation au début de l'étude à 0,91 cas pour 10.000 journées d'hospitalisation à la fin de l'étude.

· Le taux d'infections à C. difficile a diminué de 16,75 à 9,49 cas pour 10.000 journées d'hospitalisation.

· Le taux d'infections par Staphylocoque doré n'a pas montré de diminution, de 2,67 cas pour 10.000 journées d'hospitalisation au début de l'étude à 3,23 en 2007, puis 3 en 2008.

· L'augmentation des achats de savons et solutions est associée à une diminution du taux d'infections à C. difficile tout au long de l'étude.

· L'augmentation des achats de solutions hydro-alcooliques est associée à une réduction des infections à SARM dans les 12 derniers mois de l'étude.

Si l'étude ne fait pas directement le lien entre campagne de sensibilisation à l'hygiène des mains et réduction du taux d'infections, les résultats sont positifs et prometteurs et indiquent que des campagnes nationales visant à améliorer l'hygiène des mains parviennent réellement à lutter de manière efficace contre les infections nosocomiales.

Source: British Medical Journal 2012;344:e3005 Evaluation of the national Cleanyourhands campaign to reduce Staphylococcus aureus bacteraemia and Clostridium difficile infection in hospitals in England and Wales by improved hand hygiene: four-year, prospective, ecological, interrupted time series study. (Visuel OMS, vignette ECDC)

Lire aussi: HYGIÈNE : “Clean yours hands” de l'OMS, "Mission mains propres" en France

Autres actualités sur le même thème