Vous recherchez une actualité
Actualités

JEUX DANGEREUX: Le jeu du foulard s'empare des étudiants américains

Actualité publiée il y a 8 années 2 mois 1 semaine
Sam Houston State University

Près d’un étudiant sur 7 interrogés dans cette université du Texas a déjà participé au jeu du foulard, un jeu dangereux, où le flux sanguin vers le cerveau est délibérément coupé afin de ressentir un étourdissement, selon cette étude réalisée par le Crime Victims' Institute de la Sam Houston State University. En France, l’Association de Parents d’Enfants Accidentés par Strangulation (APEAS) a également fréquemment dénoncé ces jeux dangereux, responsables du décès d’au moins un enfant par mois.

Le jeu du foulard, aussi connu comme le jeu de l'évanouissement, « Pass Out », ou « Space Monkey » (en anglais), se pratique individuellement ou en groupe. On s'étouffe soi-même ou quelqu'un d'autre, en serrant un lien autour du cou ou en mettant un sac plastique sur la tête. D'autres encore placent des objets très lourds sur leur poitrine ou s'hyperventilent pour atteindre un sentiment d'euphorie. « Cette étude a été menée pour déterminer quel type d'étudiant joue à ce jeu, dans quel contexte et comment on s'y met", explique le Dr Glen Kercher, directeur de l'Institut des victimes d'actes criminels. "Nous espérons que nos conclusions serviront pour la prévention à mettre en place par les parents et les établissements pour informer les jeunes sur les dangers du jeu du foulard».


L'étude basée sur un questionnaire a été menée auprès de 837 étudiants de cette université du Texas :

· 16% des étudiants jouent à ce jeu,

· 72% des étudiants qui y jouent, y ont joué plusieurs fois,

· les garçons y jouent plus que les jeunes filles,

· l'âge moyen de la première tentative est 14 ans,

· 90% de ceux qui y ont joué, la première fois ont été convaincus par leurs camarades,

· la plupart des étudiants signalent que d'autres étudiants observent le jeu,

· la curiosité sur les effets procurés par le jeu du foulard est la principale motivation pour y jouer,

· les dangers liés à la pratique du jeu apparaissent comme le meilleur moyen de dissuasion pour la majorité des non-participants.

90% des parents soutiendraient les efforts de prévention. Les auteurs expliquent que le jeu du foulard est une autre méthode pour atteindre des sensations liées habituellement à l'usage de drogues, mais sans drogue, sans coût et sans que les parents s'en aperçoivent. C'est pourquoi le jeu rencontre autant de succès. Cependant, une majorité de « joueurs » ne sont toujours pas conscients et n'ont pas été informés du risque de mort par suffocation du jeu du foulard.

Source: Sam Houston State University via Eurekalert (AAAS) « Choking game prevalent among teens in Texas » (Visuel © James Peragine - Fotolia.com)

Lire aussi: JEUX D'ÉVANOUISSEMENT…c'est le décès d'au moins un enfant par mois -

Autres actualités sur le même thème