Vous recherchez une actualité
Actualités

JEUX: World of Warcraft booste les facultés cognitives des adultes!

Actualité publiée il y a 7 années 10 mois 3 semaines
Computers in Human Behavior

Joueurs vous-mêmes ou parents de joueurs, tout le monde connaît le jeu vidéo en ligne World of Warcraft. Certains parents se sont certainement inquiétés de voir leurs enfants rivés devant durant des heures. Pourtant, tout n’est pas mauvais dans ce jeu, puisque comme nous l’expliquent ces chercheurs de la North Carolina State University, WoW permettrait de stimuler les capacités cognitives chez les personnes âgées et particulièrement chez celles qui souffriraient d’une déficience cognitive légère. Résultats tout à fait sérieux, publiés dans l’édition en ligne du 17 février de la revue Computers in Human Behavior.

«Nous avons choisi World of Warcraft parce que c'est un jeu de réflexion et de stratégie, difficile, qui se déroule dans un environnement socialement interactif et qui propose aux joueurs des situations nouvelles», explique le Dr Anne McLaughlin, professeur adjoint de psychologie à la NC State et co-auteur d'un document sur l'étude. « Nous avons identifié des améliorations mais dépendantes du fonctionnement cognitif de chaque participant ».


Les chercheurs ont d'abord testé le fonctionnement cognitif de 39 participants, âgés de 60 à 77 ans, pour définir une évaluation de base. Les chercheurs ont examiné les capacités cognitives y compris la capacité de mémoire spatiale, les capacités d'attention et de concentration des participants. Les participants se sont mis à WoW sur leurs ordinateurs personnels pendant une durée d'environ 14 heures sur 2 semaines, puis ont été réévalués. Un groupe témoin qui ne jouait pas à WoW, a également été réévalué après deux semaines.

En comparant le fonctionnement cognitif des participants, les chercheurs constatent que le groupe WoW présentait une amélioration des améliorations dans le fonctionnement cognitif, alors que le groupe témoin n'en présentait pas. Evidemment, l'effet WoW varie selon le participant. « Nous constatons une amélioration significative de la mémoire spatiale et de la concentration pour les (2) participants qui avaient de faibles scores aux tests d'évaluation cognitive », explique le Dr Jason Allaire, professeur agrégé de psychologie à NC State.

Laura Whitlock, un étudiant au doctorat NC State.

Source: Computers in Human Behavior Available online 17 February 2012. http://dx.doi.org/10.1016/j.chb.2012.01.012, Individual differences in response to cognitive training: Using a multi-modal, attentionally demanding game-based intervention for older adults (Vignette FRC)

Lire aussi: JEUX d'entraînement cérébral: Certains gardent le cerveau vif!

Les JEUX VIDÉO, stimulateurs de matière grise? -

Autres actualités sur le même thème