Vous recherchez une actualité
Actualités

La MÉMOIRE sur le bout de la langue, un signe de déclin cognitif ?

Actualité publiée il y a 5 années 1 mois 2 semaines
Psychological Science

Chacun craint, lorsqu’il a un nom ou un mot sur « le bout de la langue » que c’est le début du déclin cognitif lié à l’âge. Ces « trous de mémoire » n’ont rien à voir avec la démence ou les troubles cognitifs liés à l’âge, répond cette équipe de l’Université de Virginie. Ses conclusions, publiées dans la revue Psychological Science et issues d’une étude menée sur plusieurs centaines de participants, sont formelles, ces deux phénomènes sont indépendants.


On dit –et quelques études l'ont suggéré- qu'avoir un mot au bout de la langue ou ne pas parvenir à un moment donné à se souvenir d'un nom que l'on est convaincu de connaître est un phénomène plus fréquent avec l'âge. Timothy Salthouse, psychologue et auteur principal de l'étude s'est demandé lui-aussi, si ces défaillances étaient liées à l'âge et caractéristiques de la « démence ».

Son équipe a suscité ce type de défaillances en laboratoire en interrogeant plus de 700 participants âgés de 18 à 99 ans sur des noms de lieux ou de personnalités célèbres à partir d'images ou de courtes descriptions.

Dans l'ensemble, les participants plus âgés connaissent plus fréquemment, certes ces défaillances que leurs homologues plus jeunes mais, après ajustement avec des facteurs de confusion possibles, en particulier le niveau de culture générale, l'étude ne constate aucune association entre la fréquence de ces épisodes et les scores de performance la mémoire utilisés dans la détection de la démence.

Les épisodes de défaillance n'annoncent pas la démence : En conclusion, si l'âge avancé est associé à des niveaux inférieurs de mémoire épisodique et des épisodes de défaillance plus fréquents, les deux phénomènes s'avèrent largement indépendants, écrivent les auteurs.

Une précédente étude était d'ailleurs parvenue aux mêmes conclusions, soit à des « absences » non associées au développement de la maladie d'Alzheimer.

Des événements frustrants mais qui ne doivent pas être considérés comme un signe de démence imminente !

Source: Psychological Science October 8, 2013, doi: 10.1177/0956797613495881 Do Age-Related Increases in Tip-of-the-Tongue Experiences Signify Episodic Memory Impairments? (Visuel © DURIS Guillaume - Fotolia.com)

Accéder aux dernières actualités sur la Mémoire

Trous de MÉMOIRE: On passe la porte et on oublie... pourquoi?

DÉCLIN COGNITIF: Et si avec l'âge, la mémoire devenait volage?

La MÉMOIRE sur le bout de la langue, un signe prédictif d'Alzheimer? -

Autres actualités sur le même thème

Pages