Vous recherchez une actualité
Actualités

Les INFIRMIÈRES souvent victimes de violence à l'hôpital

Actualité publiée il y a 7 années 8 mois 1 semaine
Prehospital Emergency Care

Plus des deux tiers des paramédicaux interrogés dans cette étude ont connu la violence verbale, physique ou sexuelle au travail. Violence verbale de la part des patients, de leurs parents ou de leurs proches, violence très fréquente dans les services d'urgence de la part de collègues comme de patients, intimidation et parfois violence physique, selon cette étude publiée dans l’édition de décembre de la revue Prehospital Emergency Care. «

Les professionnels surtout en services d'urgence subissent la violence en milieu hospitalier. La raison est qu'ils accomplissent leurs missions dans des environnements imprévisibles et entourés de personnes en situation de crise


", résume M. Blair Bigham, l'auteur principal. "Les rapports de sécurité au travail ont mis en évidence des cas de violence verbale, physique et sexuelle, mais jusqu'à maintenant, il y avait eu peu de recherches scientifiques. D'autres recherches sont nécessaires pour comprendre l'impact de cette violence au travail."

L'étude s'est déroulée à S. Michael Hospital où des professionnels de santé d'Ontario et de Nouvelle-Écosse ont été invités à participer alors qu'ils assistaient à un séminaire de formation continue en 2011 Sur les 1.381 paramédicaux interrogés, 70% étaient des hommes avec un âge médian de 34 ans et 10 ans d'expérience en service médical d'urgence. L'auteur fait partie d'un réseau de recherche international, Rescu (pour Resuscitations Outcomes Consortium

) comportant 10 sites aux Etats-Unis et au Canada. Les résultats de son étude sont impressionnants :

· La violence verbale

a été rapporté par 67,4% des paramédicaux interrogés, 62,9% de la part de patients, 36,4% de la part de la famille du patient ou des amis, 20,8% de la part de collègues et 5,8% de la part de visiteurs.

· L'intimidation

a été rapportée par 41,5% des paramédicaux interrogés, 37,8% de la part des patients, 27% de la part des familles, 45,3% de la part des collègues et 3,4% de la part des visiteurs.

· La violence physique

a été rapportée par 26,1% des paramédicaux interrogés, 92,3% en provenance des patients, 11,1% de la famille du patient ou des amis, 3,8% des collègues et 2,3% des visiteurs.

· Le harcèlement sexuel

a été rapporté par 13,6% des paramédicaux interrogés, perpétré par les patients (64,7%), la famille du patient ou des amis (18,4%), des collègues (41,2%), et des visiteurs (8,8%).

· Des agressions sexuelles

ont été rapportées par 2,7% des paramédicaux interrogés, perpétrées par les patients (88,9%), la famille du patient ou des amis (7,4%), des collègues (14,8%), et des visiteurs (2.7%).

Source: Prehospital emergency care (official journal of the National Association of EMS Physicians and the National Association of State EMS Directors). 01/2012; 16(1):20-35. Patient safety in emergency medical services: a systematic review of the literature (Vignette Fotolia SAD 18 et visuel AP-H

Autres actualités sur le même thème