Vous recherchez une actualité
Actualités

L'OCYTOCINE améliore la fonction sociale dans les troubles psychiatriques

Actualité publiée il y a 4 années 9 mois 2 semaines
Neuropsychopharmacology

L’hormone de l’amour et de la confiance, l’ocytocine confirme à nouveau ses bénéfices dans l’amélioration de la fonction sociale, avec cette étude de l’Université Emory. Ces nouvelles conclusions, présentées dans la revue Neuropsychopharmacology confirment le caractère prometteur de la voie de l’ocytocine pour le traitement du déficit de communication dans les troubles du développement et psychiatriques, y compris les troubles du spectre autistique et la schizophrénie.

L'ocytocine, un peptide naturel produit dans l'hypothalamus du cerveau, a reçu une attention considérable en tant que traitement possible pour les troubles de la communication sociale. On connait bien le rôle de l'ocytocine dans la construction du lien mère-enfant, et plus largement dans l'empathie et l'altruisme et plusieurs études l'ont déjà désignée comme un bon candidat médicament dans le traitement de l'autisme. Ces études ont montré que l'ocytocine par injection intranasale améliore temporairement la cognition sociale, l'empathie et la réciprocité chez les sujets autistes. Une piste précieuse d'autant qu'avec une prévalence estimée à 1 enfant sur 68 (Source : US CDC), l'autisme n'a pas encore de traitement. Cependant, les derniers essais cliniques ont donné des résultats mitigés.


Cette étude de l'Université Emory montre à nouveau que la libération d'ocytocine dans le cerveau peut être une option thérapeutique viable pour améliorer la fonction sociale dans les troubles psychiatriques, y compris dans les troubles du spectre autistiques et la schizophrénie.

Le premier défi relevé par ces chercheurs est de libérer de l'ocytocine dans le cerveau, donc en surmontant la barrière hémato-encéphalique. Les chercheurs ont utilisé des couples de petits rongeurs, les campagnols des prairies. Chez ces rongeurs, l'accouplement libère de l'ocytocine ce qui conduit à un lien monogame. Ici, les chercheurs ont montré qu'un médicament qui active les récepteurs de la mélanocortine stimule la libération d'oxytocine dans le cerveau et affecte les relations sociales. Ainsi, sur l'animal, une simple injection de ce médicament induit un lien mâle-femelle qui dure longtemps après l'injection. De plus, toujours sur l'animal, les chercheurs montrent que ce médicament active les cellules d'ocytocine de sorte qu'elles libèrent l'hormone directement dans le centre de récompense du cerveau responsable de la construction de relations « sociales ».

Cette nouvelle capacité identifiée, à induire un lien durable chez ces rongeurs, suggère que le médicament pourrait également renforcer l'apprentissage de la communication sociale chez les personnes atteintes de troubles sociaux. Evidemment, ces résultats obtenus sur les campagnols des prairies, restent extrêmement expérimentaux, cependant le principe d'activation des récepteurs de la mélanocortine qui va stimuler la production d'oxytocine est une nouvelle voie de recherche exploitant à nouveau la capacité de l'ocytocine à améliorer l'apprentissage social, dans les troubles psychiatriques.

Un article de point de vue, publié dans la revue Science rebondit sur cette étude et détaille les limitations et les espoirs liés aux stratégies thérapeutiques à base d'ocytocine. Inciter les cellules du cerveau à libérer l'ocytocine est aujourd'hui considéré comme une voie thérapeutique prometteuse pour améliorer la fonction sociale dans les troubles psychiatriques, y compris dans les TSA et la schizophrénie.

NB. L'un des auteurs, étudiant au moment de la réalisation de l'étude, travaille maintenant pour le laboratoire Pfizer.

Sources:

Neuropsychopharmacology 5 February 2015 doi:10.1038/npp.2015.35 Melanocortin receptor agonists facilitate oxytocin-dependent partner preference formation in the prairie vole (Visuel© Jenny Sturm - Fotolia.com)

Science 20 February 2015 DOI: 10.1126/science.aaa8120 Can Oxytocin Treat Autism

Plus d'études sur l'Ocytocine

Lire aussi: AUTISME: Pourquoi l'ocytocine reste un traitement prometteur

AUTISME: L'ocytocine, l'espoir de traitement récompensé

AUTISME: L'ocytocine, un espoir de traitement pour les enfants atteints -

Autres actualités sur le même thème