Vous recherchez une actualité
Actualités

MALADIE de PEAU mortelle au Vietnam: Soupçons sur des insecticides

Actualité publiée il y a 7 années 7 mois 3 semaines
Center for Infectious Disease Research & Policy

Le Vietnam vient de solliciter l'aide internationale dans l'identification de cette maladie de peau mystérieuse qui, depuis le début du mois d’avril 2011, a entraîné 19 décès et plus de 200 cas, majoritairement chez des patients jeunes. Les autorités soupçonnent aujourd’hui, sans certitude, des insecticides chimiques qui auraient entrainé la pollution des sources d’eau et l’empoisonnement des riverains.

Fièvre, perte d'appétit, éruption cutanée sur les mains et les pieds sous forme d'ulcères, et jusqu'à des troubles hépatiques et des lésions dans de nombreux d'organes entraînant une défaillance généralisée.


Le Ministre de la santé vietnamien confirme néanmoins, qu'à condition d'être détectée de manière précoce, cette nouvelle maladie répond bien au traitement. Les équipes du Ministère de la Santé ont enquêté dans la région concernée de Quang Ngai début avril, mais n'ont pu découvrir les causes de l'infection. 4 groupes d'étude ont travaillé respectivement sur l'environnement, la maladie de peau elle-même, les comorbidités congestives et sur l'analyse biologique, à partir de prélèvements de sang et d'échantillons de cheveux recueillis sur plus de 3.000 habitants. Sans résultat. Le ministère a donc appelé à l'aide l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) et les US Centers for Disease Control and Prevention.

Le premier cas intervenu en avril 2011 est décédé en octobre 2011, suivi par une vague de cas plus importante depuis mars 2012. En 2011, plus de 170 cas ont été recensés. Près de 100 personnes seraient toujours hospitalisés, selon le Center for Infectious Disease Research & Policy (CIDRAP) dont 10 dans un état critique. 8 nouveaux patients seraient décédés pour 68 nouveaux cas depuis le début de l'année 2012. Les patients présenteraient de multiples ulcères des membres, en particulier sur les mains et les pieds. Ils seraient en général très jeunes et résidents des quartiers les plus pauvres de la région.

Insecticides, pollution, empoisonnement : Les experts médicaux ont relevé des échantillons d'eau, de sol, mené une recherche de substances toxiques dans la région et auraient fait la découverte d'une substance chimique anormale, actuellement en cours d'analyse. Sans certitude, les experts médicaux soupçonnent un empoisonnement par des herbicides chimiques, car cette nouvelle vague intervient peu de temps après la pulvérisation dans les champs de manioc. Ces herbicides auraient pollué les sources de l'eau.

Source: CIDRAP « Vietnam seeks WHO, CDC help in identifying fatal disease” et Saigon Giai Phong via Cidrap “Another succumbs to bizarre skin disease in Quang Nai Province” (Visuel Thanh nien)

Autres actualités sur le même thème