Vous recherchez une actualité
Actualités

MÉDICAMENT: La France à l'âge de raison ?

Actualité publiée il y a 7 années 2 jours 18 min
ANSM

Une consommation française qui se stabilise, vers l’âge de raison ? Oui, mais à raison d’une boîte de médicaments par français et par semaine, « à choisir » parmi les toujours 3.000 substances actives différentes soit 10.500 médicaments différents, ce nouveau rapport de l’Agence de sécurité du Médicament (ANSM) montre certes un léger tassement mais des habitudes de consommation tenaces en France. Avec 48 boîtes de médicaments consommées par habitant en 2011, si la consommation pharmaceutique augmente moins vite en France que dans d’autres pays européens, nous restons dans le peloton de tête pour la consommation d’antibiotiques et d’anxiolytiques.

27,6 milliards d'euros dont 21,7 milliards d'euros à l'officine et 5,9 milliards d'euros à l'hôpital, avec plus de 85 % des ventes officinales réalisés sur des médicaments remboursables, la part des médicaments pris en charge l'assurance maladie reste considérable. Et la part des médicaments génériques, en progression continue depuis 2001, régresse en 2011, en partie en raison du retrait des spécialités composées de dextropropoxyphène et de paracétamol, explique l'ANSM.


Seul le retrait de certaines spécialités en 2011 comme les anti-diabétiques Actos® et Competact® (pioglitazone), les antalgiques Di-Antalvic® et Propofan®, l'anti-parkinsonien Celance®, le sédatif Noctran® et l'antifongique Nizoral®, semble globalement expliquer la stabilité de la consommation.

La consommation française à l'âge de raison ? Selon le rapport, au global, la consommation pharmaceutique augmenterait ainsi moins vite en France que dans d'autres pays européens. Mas, chaque Français consomme toujours 48 boîtes de médicaments dont seul un sur 5 est un générique et cela, malgré les déremboursements de nombreux médicaments depuis 2010, qui doivent se renforcer en 2013. Ainsi, même en phase de stabilisation, le médicament reste en France un produit de grande consommation, avec une moyenne française qui reste parmi les plus élevées des pays de l'OCDE, que ce soit en dépenses par habitant ou en nombre d'unités consommées.

Autres actualités sur le même thème