Vous recherchez une actualité
Actualités

MÉNOPAUSE: Un gel de testostérone pour booster la mémoire des femmes

Actualité publiée il y a 5 années 5 mois 3 semaines
ENDO 2013

Un gel à base de testostérone permet d’améliorer l'apprentissage et la mémoire chez les femmes ménopausées, nous révèle cette étude de de l'Université Monash (Australie), menée avec le financement du laboratoire BioSanté. Ces résultats, présentés au Congrès annuel de l’Endocrine Society, sont d’autant plus intéressants alors qu’il n'existe aucun traitement efficace à ce jour pour prévenir le déclin de la mémoire chez les femmes.

A la ménopause sont fréquemment associées des pertes de mémoire liées à une diminution des niveaux d'œstrogène. La testostérone, autre hormone importante chez les femmes est connue pour jouer un rôle dans le désir sexuel, la densité osseuse, l'énergie et l'humeur. Chez les hommes, des études ont également montré que la testostérone a des effets favorables sur la fonction cérébrale.


Cette étude, contrôlée par placebo a été menée sur 90 femmes ménopausées en bonne santé, âgées de 55 à 65 ans, qui ne recevaient pas de traitement par estrogènes, et qui ont reçu, durant 26 semaines, soit un gel à base de de testostérone (LibiGel, BioSante Pharmaceuticals) appliqué quotidiennement sur la partie supérieure du bras, ou un gel placebo. L'objectif était d'évaluer les effets de la testostérone sur les capacités mentales de ces femmes ménopausées. Avant le traitement, et à 12 et 26 semaines, les participantes ont passé des tests complets de capacités cognitives et il n'y avait pas de différences cognitives entre les 2 groupes au départ de l'étude.

Le Pr Susan Davis, de l'Université Monash aboutit, avec cette étude, à des résultats similaires à ceux de 2 précédentes études de moindre importance et suggère qu'une thérapie par testostérone peut protéger les femmes contre le déclin cognitif après la ménopause : En effet, après 26 semaines de traitement, les femmes du groupe « testostérone » ont présenté une amélioration statistiquement et cliniquement significative de leurs capacités d'apprentissage et de mémoire de travail. Le score au test du groupe testostérone est de 1,6 points supérieur à celui du groupe placebo. Aucun effet secondaire lié au gel n'a été signalé.

Certes, d'autres études sont nécessaires sur un plus grand nombre de femmes, mais alors qu'il n'existe aucun traitement efficace à ce jour pour prévenir le déclin de la mémoire chez les femmes, qui présentent un risque plus élevé de démence que les hommes, ces premiers résultats ont prometteurs. De plus, aucun produit à base de testostérone n'a encore été approuvé pour une utilisation chez les femmes.

Source: ENDO 2013 via Eurekalert (AAAS) Testosterone improves verbal learning and memory in postmenopausal women (Vignette CogState, visuel Fotolia)

Lire aussi : La MÉMOIRE des visages, une capacité typiquement féminine –

Sur la Ménopause

Sur la Mémoire

Autres actualités sur le même thème

Pages