Vous recherchez une actualité
Actualités

MERS-CoV: Un match génétique parfait identifié sur une chauve-souris d'Arabie Saoudite

Actualité publiée il y a 6 années 10 mois 1 semaine
Emerging Infectious Diseases

Déjà jugé très proche d’un coronavirus isolé chez des chauves-souris d’Afrique du Sud ou d’Asie, le nouveau virus Mers-Cov vient d’être identifié à l'identique, sur 1 chauve-souris, une seule, d’Arabie saoudite, mais à proximité du premier cas connu. Les chercheurs de l'Université Columbia font état d’un « match génétique » de 100% de ce virus identifié avec MERS-CoV, suggérant l’origine animale de la maladie mais n’excluant pas la possibilité d’hôtes intermédiaires. Cette étude, la première à identifier un réservoir animal pour MERS en Arabie Saoudite avec une correspondance génétique parfaite est publiée dans la revue Emerging Infectious Diseases.

CORONAVIRUS

TENA soutient les aidants
familiaux et leurs proches

Nous soutenons les aidants familiaux et leurs proches pendant cette période difficile. Cliquez ici pour retrouver nos conseils et astuces simples sur l'hygiène.

Les chauves-souris sont le réservoir de plusieurs virus responsables de maladies humaines, comme la rage, probablement le virus Ebola et très probablement du virus Mers-CoV. La transmission de la chauve-souris à l'homme peut être par contact direct, par contact avec leurs excréments, ou via des hôtes intermédiaires. Plusieurs études récentes ont identifié des virus proches dans des familles de chauves-souris, originaires d'Afrique du sud (Neoromicia cf. zuluensis) ou d'Asie, c'est la première fois qu'un virus 100% identique est identifié sur une chauve-souris en Arabie Saoudite. MERS identifié pour la première fois en septembre 2012 continue de se propager, avec près de 100 cas signalés dont 70 en Arabie saoudite.


Le virus identifié chez cette chauve-souris est identique au virus identifié sur le premier cas humain et l'a été proximité de ce cas, affirme le Dr W. Ian Lipkin, co-auteur de l'étude. C'est à partir de plus de 1.000 échantillons de 7 espèces de chauves-souris prélevés dans les régions de cas identifiés, que les chercheurs de Columbia, par analyse PCR ont découvert cette correspondante génétique parfaite d'un virus identifié dans un échantillon de selles d'une chauve-souris de la famille Taphozous perforatus recueilli à quelques kilomètres du domicile de la première victime du virus.

A ce jour, il n'existe néanmoins aucune preuve d'exposition directe à la chauve-souris dans les cas d'infection humaine à Mers, c'est pourquoi les scientifiques n'excluent pas la possibilité d'hôtes intermédiaires chez les animaux sauvages ou domestiques et entament des recherches chez les chameaux, les moutons, les chèvres et les bovins. Une étude récente, publiée dans le Lancet Infectious Disease suggère également la piste du dromadaire.

Source: Emerging Infectious Diseases 21 August, 2013 DOI: 10.3201/eid1911.131172 Coronavirus diversity and evidence for MERS-CoV infection in bats in Saudi Arabia (Visuel@ Jonathan H. Epstein/EcoHealth Alliance)

Accéder aux dernières actualités sur le virus MERS-CoV

Autres actualités sur le même thème