Vous recherchez une actualité
Actualités

OBÉSITÉ: Question d'alimentation chez l'enfant, de sédentarité chez l'ado

Actualité publiée il y a 7 années 6 jours 21 heures
Pediatrics
Les enfants plus âgés et les adolescents en surpoids consomment moins de calories que leurs homologues du même âge de poids « normal »!

Les enfants plus âgés et les adolescents en surpoids consomment moins de calories que leurs homologues du même âge, de poids « normal », constate avec surprise cette étude menée sur près de 20.000 enfants, par des pédiatres de l'Université de Caroline du Nord. Le surpoids, avant l’âge de 9 ans, entraîne un manque d’activité physique, qui entretient le surpoids, malgré un apport calorique pas plus élevé que la moyenne. Ces résultats publiés dans l’édition du 10 septembre 2012 de la revue Pediatrics qui appellent à des stratégies différentes pour lutter contre le surpoids et l’obésité au début de l’enfance et à la pré-adolescence.

 

Le Pr Asheley Cockrell Skinner, professeur adjoint de pédiatrie à l'UNC, auteur principal de l'étude, a étudié les différences d'habitudes alimentaires des enfants en surpoids, entre les âges de 9 et 17 ans par rapport à celles des enfants âgés de moins de 9 ans. Les auteurs ont étudié les apports alimentaires de 19.125 enfants âgés de 1 à 17 ans à partir des données de l'étude NHANES recueillies de 2001 à 2008 puis effectué des analyses statistiques pour examiner les interactions entre l'âge, le poids et l'apport calorique.

Les jeunes enfants, de moins de 9 ans, qui sont en surpoids ou obèses consomment plus de calories par jour que leurs pairs avec un poids normal. Mais chez les enfants plus âgés en surpoids la situation est inversée: Les enfants âgés de plus de 9 ans, en surpoids, consomment moins de calories par jour que les jeunes du même âge avec un poids normal.

 

 

Un résultat apparemment paradoxal : Les enfants qui sont en surpoids ont tendance à rester en surpoids : « Ainsi, pour de nombreux enfants, l'obésité peut commencer par un apport alimentaire élevé dans la petite enfance. Puis à mesure qu'ils vieillissent, ils continuent d'être obèses sans manger plus que les enfants de poids normal du même âge. Les enfants en surpoids sont moins actifs que les enfants de poids normal, ce qui vient renforcer leur surpoids. L'obésité n'est pas seulement une question d'alimentation et l'organisme répond de manière complexe à la quantité de nourriture consommée et la quantité d'activité effectuée », conclut le pédiatre.

 

Deux groupes d'âge, différentes stratégies : Ces résultats suggèrent des interventions spécifiques à la petite enfance qui se concentrent spécifiquement sur l'apport calorique, et dans l'enfance et l'adolescence, qui se concentrent plutôt sur une activité physique accrue, puisque ces enfants en surpoids, plus âgés, ont tendance à être moins actifs. «Même si la réduction de calories pourrait entraîner vraisemblablement, à elle-seule, une perte de poids chez ces enfants plus âgés, il faudrait alors qu'ils consomment beaucoup moins que leurs pairs, une perspective très difficile en particulier, pour les adolescents ».

 

Source: Pediatrics (A paraître: Oct 1, 2012, Volume 130) Self-Reported Energy Intake by Age in Overweight and Healthy-Weight Children in NHANES, 2001–2008 (Visuel @ © satori - Fotolia.com)

 

Accéder à nos dossiers-Pour y accéder, vous devez être inscrit et vous identifier

 

Obésité de l'enfant (1/6)
Troubles du comportement alimentaire

 

Autres actualités sur le même thème