Vous recherchez une actualité
Actualités

PERFORMANCE COGNITIVE: 24 ans, c'est le top!

Actualité publiée il y a 5 années 7 mois 1 semaine
PLoS ONE

C’est ce que conclut cette étude de l'Université Simon Fraser (Canada) : 24 ans est l’âge moyen du pic en termes de performances cognitives. Au-delà commence, inexorablement une baisse de motricité cognitive…Des conclusions, présentées dans PLoS ONE qui ne sont pas qu’un constat de déclin, puisqu’au fil de l’âge, nous apprenons aussi à mieux compenser et cette adaptation participe tout autant à notre performance.

Le Pr Mark Blair, Andrew Henrey et l'étudiant Joe Thompson de l'Université Simon Fraser, ont organisé l'une des premières expériences permettant d'identifier l'âge auquel nous commençons à ressentir une baisse liée à l'âge dans nos habiletés motrices et cognitives et comment nous cherchons alors à compenser. Les chercheurs ont utilisé les dossiers numériques de performance de 3.305 participants, âgés de 16 à 44 ans, jouant à StarCraft 2, un jeu de guerre intergalactique impitoyable sur lequel les joueurs engagent fréquemment de l'argent réel.


Des bases de données cognitives inépuisables : Les records de performance des joueurs constituent au fil du temps des bases de données extrêmement précieuses parce que le reflet de milliers d'heures de réactions cognitives en temps réel à des niveaux de compétences variées. La difficulté est évidemment d'exploiter ce type de données, mais, grâce à un modèle statistique complexe, les chercheurs sont parvenus à en extraire des informations utiles sur les réponses des joueurs face à leurs adversaires ainsi que sur les temps de réponse.

24 ans, c'est « le top » de la motricité cognitive : L'analyse conclut que passé l'âge de 24 ans environ, la vitesse cognitive commence à ralentir, suggérant une diminution progressive de la performance (Voir ci-contre performance des différentes tranches d'âge par équipe). Une baisse de performance cognitive présente, commentent les auteurs, même à des niveaux très élevés de compétence.

Après, il reste l'espoir de la compensation ! Les joueurs plus âgés donc plus lents (Voir visuel de droite "Latency") apprennent à compenser cette baisse de vitesse cognitive en utilisant mieux l'interface du jeu que les jeunes joueurs ou en recourant à d'autres astuces qui leur permettent de conserver leur compétence vis-à-vis de l'adversaire. Ces joueurs plus âgés vont, par exemple, utiliser plus les raccourcis de commandes pour compenser leur baisse de vitesse dans l'exécution des décisions.

Nos capacités cognitivo-motrices déclinent donc bien au fil de l'âge adulte mais notre performance reste le résultat de l'interaction constante entre ce changement et l'adaptation. Reste à voir si l'informatisation tous azimuts aura des effets positifs sur ces comportements adaptatifs de compensation. Au-delà, cette informatisation de tout ouvre aux chercheurs de nouveaux terrains d'étude, inépuisables.

Source: PLoS ONE April 09, 2014 DOI: 10.1371/journal.pone.0094215 Over the Hill at 24: Persistent Age-Related Cognitive-Motor Decline in Reaction Times in an Ecologically Valid Video Game Task Begins in Early Adulthood

Autres actualités sur le même thème